Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P-wave dispersion and maximum duration are independently associated with insulin resistance in metabolic syndrome - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.05.004 
Weiwei Wang, Feilong Zhang, Jianhua Xhen, Xuehai Chen, Fayuan Fu, Mirong Tang, Lianglong Chen
 Union Hospital, Union Clinic Medical College, Fujian Medical University, Fuzhou, People's Republic of China 

Corresponding author at: Union Hospital, Union Clinic Medical College, Fujian Medical University, Department of Coronary Artery Disease, 29, Xin-Quan Road, Fuzhou 350001, People's Republic of China.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Background

Metabolic syndrome (MS) is an important risk factor for atrial fibrillation. P-wave indices, including P-wave dispersion (PWD) and P-wave duration, can be used as non-invasive markers of heterogeneous atrial conduction. The aim of our study was to evaluate the relationship between P-wave indices and insulin resistance in patients with MS.

Methods

Seventy-four patients with MS (44 men, 30 women) and 81 patients without MS (48 men, 33 women) were enrolled in the study. A diagnosis of MS was made as defined by the Adult Treatment Panel III of the National Cholesterol Education Program. Insulin resistance was estimated using the homeostasis model assessment (HOMA) index. P-wave maximum duration (Pmax) and P-wave minimum duration (Pmin) were calculated on a 12-lead electrocardiogram, and the difference between the Pmax and the Pmin was defined as PWD.

Results

Patients with MS had a longer PWD and a higher Pmax compared with patients without MS (PWD, 35.65±4.36 vs. 26.27±4.04, P<0.001; Pmax, 117.12±10.77 vs. 105.98±9.02, P<0.001), whereas no difference was found between Pmin values from MS patients and controls (81.47±9.54 vs. 79.70±8.76, P=0.231). Stepwise multivariate analysis revealed only the HOMA index to be an independent predictor of PWD (β=3.115, P<0.001) and Pmax (β=7.175, P<0.001).

Conclusion

This study suggests that patients with MS have a prolonged PWD and Pmax. The increase in these parameters may be an indicator for identification of patients at an increased risk for atrial fibrillation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Le syndrome métabolique (SM) est un facteur de risque important pour la fibrillation auriculaire. Les indices des ondes P, à savoir leurs dispersion et durée, peuvent être utilisés comme marqueurs non invasifs de la conduction auriculaire hétérogène. Le but de notre étude était d’évaluer la relation entre les indices des ondes P et la résistance à l’insuline chez les patients atteints de SM.

Méthodes

Soixante-quatre patients atteints de SM (44 hommes, 30 femmes) et 81 patients non atteints (48 hommes, 33 femmes), ont été inclus dans l’étude. Le diagnostic de MS était défini par le Adult Treatment Panel III du National Cholesterol Education Program. La résistance à l’insuline était estimée au moyen du modèle d’évaluation de l’homéostasie (HOMA). La durée maximale de l’onde P (Pmax) ainsi que sa durée minimale (Pmin) ont été calculées sur un électrocardiogramme à 12 dérivations, et la différence entre la Pmax et la Pmin a été définie comme dispersion de l’onde P (DOP).

Résultats

Les patients atteints de SM ont une vitesse de dispersion de l’onde P supérieure et une Pmax plus élevée par rapport aux patients sans SM (DOP, 35,65±4,36 vs 26,27±4,04, p<0,001 ; Pmax, 117,12±10,77 vs 105,98±9,02, p<0,001), alors qu’aucune différence n’a été observée entre les valeurs Pmin de patients atteints de SM et les témoins (81,47±9,54 vs 8,76±79,70, p=0,231). L’analyse multivariée pas à pas a révélé que l’indice HOMA était un facteur prédictif indépendant de la DOP (β=3,115, p<0,001) et de la Pmax (β=7,175, p<0,001).

Conclusion

Cette étude suggère que les patients atteints de sclérose en plaques ont un PH et Pmax prolongés. L’augmentation de ces paramètres peut être un indicateur pour l’identification de patients à un risque accru de fibrillation auriculaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Metabolic syndrome, P-wave dispersion, Insulin resistance, Atrial conduction

Mots clés : Syndrome métabolique, Dispersion des ondes P, Résistance à l’insuline, Conduction auriculaire


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 3

P. 156-161 - juillet 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hormonal prevention of breast cancer
  • Anne Thomin, Stéphanie Friszer, Anne Fajac, Émile Daraï, Nathalie Chabbert-Buffet
| Article suivant Article suivant
  • Evaluation of circulating irisin levels in healthy young individuals after a single 100,000 IU vitamin D dose
  • Étienne Cavalier, Valentine Mismetti, Jean-Claude Souberbielle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.