Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quels objectifs pour l'antibiothérapie dans les exacerbations aiguës de la bronchite chronique ? - 21/02/08

Doi : PM-30-31-0017 

J. Gaillat [1]

Voir les affiliations

Résumé

Efficacité des antibiotiques

Selon des études anciennes, l'efficacité de l'antibiothérapie dans les exacerbations aiguës de bronchite chronique (EABC) est modeste; elle est d'autant plus visible que l'exacerbation est patente et que l'altération de la fonction respiratoire est marquée. Selon des études récentes, l'efficacité de molécules récentes est similaire (donc sans supériorité prouvée) à celle des produits de comparaison (entre 75 et 95 % d'évolution favorable sous traitement). Aussi les recommandations (révision de la IV e conférence de Consensus en Thérapeutique Anti-Infectieuse) préconisent les antibiotiques dits de 1ère ligne aux patients ayant un volume expiratoire maximum par seconde (VEMS) entre 80 et 35 %, les antibiotiques à spectre élargi et des molécules récentes étant réservés aux échecs de ces traitements de 1ère ligne, aux patients à trouble ventilatoire obstructif sévère ou à ceux avec fréquentes récidives d'exacerbation.

Critères d'évaluation d'efficacité de la valeur théorique

Si l'on prend en compte l'intervalle libre sans exacerbation, la diminution du nombre d'épisodes aigus, de 7 jours de traitement et/ou d'hospitalisations, les molécules de type amoxicilline/acide clavulanique, azithromycine et ciprofloxacine sont intéressantes. Les facteurs indépendants prédictifs d'échec thérapeutique sont, selon une étude, un VEMS inférieur à 35 %, l'administration d'une oxygénothérapie ambulatoire, une fréquence d'exacerbations supérieure à 4 épisodes au cours des 24 mois, des antécédents de pneumonie ou de sinusite, la nécessité d'une corticothérapie au long cours. Les facteurs prédictifs de récidive sont, selon une autre étude, la dépendance de l'oxygénothérapie, une corticothérapie prolongée, l'existence d'un tabagisme et/ou d'une cardiopathie. Sous l'angle coût/efficacité, des résultats favorables sont à noter avec la ciprofloxacine, plus particulièrement dans le sous-groupe de patients les plus graves.

A l'avenir

Il paraît important de traiter par les antibiotiques les exacerbations aiguës de bronchite chronique, en ciblant mieux les patients relevant réellement d'une antibiothérapie et en adaptant mieux les molécules à la cible bactérienne.

Abstract

Objectives for antibiotic therapyfor acute exacerbation of chronic bronchitis

Antibiotic efficacy

According to early studies, antibiotics have moderate efficacy in acute exacerbation of chronic bronchitis. The lack of efficacy is particularly clear for patent exacerbation with marked alteration of respiratory function. Recent studies have shown that newer compounds exhibit an efficacy similar (no proven superiority) to comparison compounds (75 to 95% favorable outcome with treatment). The recommendations of the IVth Consensus Conference on Anti-infectious Therapy thus propose first line antibiotic therapy for patients with a forced expiratory volume in 1 second (FEV1) between 80 and 35% and broader spectrum and new antibiotics in case of failure of the first line treatment for patients with severe obstruction or frequently recurrent exacerbation.

Evaluation criteria

Using exacerbation-free interval, reduction in the[grave]number of exacerbations, duration of treatment and/or hospital stay asevaluation criteria, interesting results are obtained with amoxicillin/clavulanic acid, azithromycin, and ciprofloxacin. Independent factors predictive oftherapeutic failure are, according to one study, FEV1 less than 35%, ambulatory administration of oxygen, more than 4 acute exacerbations within 24 months, history of pneumonia or sinusitis, and requirement for long-term corticosteroid therapy. Factors predictive of recurrence are, accordingto another study, dependence on oxygen therapy, prolonged corticosteroid therapy, smoking, and/or heart disease. Cost effectiveness is particularly interesting with ciprofloxacin, especially in more severe patients.

Perspectives

It is important to target antibiotic therapy for acute exacerbation of chronic bronchitis specifically for patients who will truly benefit, adapting the prescribed compound to the bacterial target.


Plan



© 0017 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 31-C2

P. 17-22 - octobre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bronchopneumopathies chroniques obstructives et colonisation/infection bronchique
  • M. Fournier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.