Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Physiopathologie de la rosacée - 23/08/14

Doi : 10.1016/S0151-9638(14)70153-X 
B. Cribier
 Service de dermatologie, hôpitaux universitaires de Strasbourg, BP 426, 67091 Strasbourg Cedex, France 

*Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Si la rosacée a été longtemps considérée comme une maladie vasculaire, deux nouveaux axes de compréhension sont apparus au cours des dernières années : l’aspect neurovasculaire et l’inflammation, avec une anomalie de l’immunité innée.

Il y a d’abord une base génétique, avec la peau claire, les yeux clairs et les ascendances celtiques, aggravée par l’exposition à des facteurs climatiques continentaux (alternance de grands froids et de périodes de grande chaleur) et l’exposition solaire.

L’érythème de fond et les télangiectasies résultent de la dilatation de capillaires et veinules superficielles, prenant des formes bizarres, ce qui s’accompagne d’une augmentation de la perméabilité des vaisseaux et d’un œdème dermique. Ces conditions favorisent peut-être une colonisation accrue par Demodex, parasite saprophyte, qui joue néanmoins un rôle important dans la rosacée.

L’inflammation toujours présente, même dans les formes érythémato-télangiectasiques, fait intervenir l’immunité innée. En réponse à des agents de l’environnement, par exemple Demodex et des bactéries, l’immunité innée est activée de façon anormale, ce qui entraîne la production de peptides pro-inflammatoires, tels que LL37, capables d’induire une inflammation dose-dépendante chez la souris et une activation des cellules inflammatoires. Comme dans l’acné, les toll-like receptors sont sans doute impliqués dans le déclenchement et l’entretien de ces réactions.

Demodex est en cause dans les infiltrats granulomateux et pustuleux qu’on peut trouver dans la rosacée de type papulo-pustuleux. Néanmoins, la colonisation parasitaire n’est pas vraiment modifiée par les traitements pourtant efficaces de la rosacée. Ceci pourrait être expliqué par le rôle pro-inflammatoire non pas de Demodex lui-même, mais des bactéries qu’il héberge, dont il existe plus de 100 types différents en train d’être découverts. Le premier est le Bacillus oleronius, et on peut démontrer chez les patients atteints de rosacée une sensibilisation contre des protéines de cette bactérie.

Enfin, le rhinophyma est lié à la fois à l’atteinte vasculaire et à des cytokines fibrosantes tels que le TDF-β.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

For a long time rosacea was thought to be mainly a vascular disorder. In the past ten years many other concepts have emerged, such as the neurovascular aspects and involvement of innate immunity.

There is obviously a genetic part in rosacea, as it is much more common in people with fair skin, blue eyes and Celtic ascendance. The same persons are submitted to continental weather, with major temperature seasonal variations.

Erythema and telangiectasia result from dilated superficial capillaries that have bizarre shapes, and induce constant edema of the dermis. This might be a favouring factor for Demodex colonization, which plays a major role in rosacea.

Inflammation is always present, even in erythematotelangiectatic subtypes. It involves innate immunity, in response to environmental factors, like Demodex and its own biotope, resulting in overproduction of LL37, a pro-inflammatory peptide able to induce skin inflammation in an animal model, trough activation of inflammatory cells. Tool like receptors are involved in the activation of innate immunity.

Demodex is the cause of ganulomas seen in papulopustular rosacea, but it is also always present in the erythematotelangiectatic subtypoe. Colonization by Demodex is nevertheless not decreased with conventional treatments of rosacea, like tetracyclins and metronizaole. This might be due to induction of inflamation by bacteria hosted by Demodex, like Bacillus oleronius, and dozens of bacteria that are being investigated.

Finaly, rhinophyma is linked to both vascular changes and activation of fibrosis, involving TGF beta.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rosacée, Physiopathologie, Demodex folliculorum, Bacillus oleronius, Immunité innée

Keywords : Rosacea, Physiopathology, Demodex folliculorum, Bacillus oleronius, Innate immunity


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° S2

P. S158-S164 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Signes cliniques de la rosacée
  • J.-L. Schmutz
| Article suivant Article suivant
  • Impact de l’érythrose chez les patients atteints de rosacée
  • L. Misery

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.