Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête régionale sur les pratiques professionnelles du monitorage de la curarisation en réanimation et soins intensifs - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.167 
P. Lucas , C. Rousset, M. Cattenoz, T. Lieutaud
 Anesthésie, centre hospitalier Fleyriat, Bourg-en-Bresse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le monitorage de la curarisation (MoCu) est recommandé en réanimation et soins intensifs [1] (REASI) pour prévenir le risque de tachyphylaxie, de neuropathies et pour s’affranchir de la variabilité interindividuelle de réponse aux curares [2]. MoCu et adaptation posologique peuvent être délégués aux infirmières de réanimation (IDEREASI). Cette étude évaluait les pratiques du MoCu des IDEREASI en centres hospitaliers généraux et universitaires de la région Rhône Alpes (CHGURRA).

Matériel et méthodes

Après accord des directions des soins, les cadres infirmiers des 41 unités de REASI ont été contactés pour répondre à un questionnaire par écrit sur les pratiques professionnelles (PP) comprenant :

– les molécules utilisées ;

– les indications retenues ;

– les pratiques et modalités du MoCu relevées à l’aide d’une photo.

Résultats

Vingt-deux réponses (76 %) étaient exploitables sur les 29 obtenues (70 % des centres). Tous les services de REASI interrogés étaient amenés à prendre en charge des patients curarisés au moins une fois par an et près de 50 % des services utilisaient des curares dans les 3 indications proposées. Le Tableau 1 présente le nombre de cas et leur fréquence en fonction des indications d’utilisation. Lors de l’intubation, la curarisation était systématique dans 27,3 % des REASI et très fréquente (plus de 50 % des intubations) dans 54,5 % des centres ; la succinylcholine était alors le curare le plus utilisé (95,5 %). Pour la curarisation au long cours, le cisatracurium était employé dans 59,1 % des services, l’atracrium dans 18,2 %. Le MoCu était effectué dans 12 services (54,5 %) dont seulement 5 services de façon systématique (22,7 %). Dans ces centres, les sites de MoCu étaient les nerfs ulnaire (58 %), facial (25 %) et radial (17 %). Un protocole infirmier était disponible dans 3 services (13,6 %).

Discussion

Malgré l’usage fréquent de myorelaxants et la mise à disposition de recommandations, le MoCu n’est ni systématique, ni formalisé dans les services de REASI. Quand il est pratiqué, il est souvent délégué aux IDER, avec un risque d’erreurs de technique et d’interprétation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A101 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation des pratiques professionnelles au bloc des urgences du CHU de Caen concernant la prise en charge de la douleur, de la curarisation résiduelle et des nausées et vomissements postopératoires
  • A. Jacob-Bodereau, C. Buleon, J.-L. Hanouz, J.-L. Fellahi, J.-L. Gérard
| Article suivant Article suivant
  • Le monitorage de la curarisation continue par le train-de-quatre a-t-il sa place en réanimation ?
  • M. Giabicani, E. Occhiali, G. Gastaldi, B. Dureuil, B. Veber

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.