Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apport de la sérologie Candida dans le bilan pré-transplantation hépatique - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.183 
C. Le Bihan 1, , B. Jung 1, N. Bourgeois 2, M. Mahul 1, M. Conseil 1, N. Clavieras 1, G.-P. Pageaux 3, F. Panaro 4, S. Jaber 1
1 Service d’Anesthésie-Réanimation B, CHU Saint-Éloi 
2 Service de Parasitologie-Mycologie, CHU Arnaud-de-Villeneuve 
3 Service d’Hépatologie 
4 Service de Chirurgie et Transplantation, CHU Saint-Éloi, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les candidoses invasives sont les infections fongiques les plus fréquentes dans les suites d’une transplantation hépatique (TH) et sont associées à une morbidité et une mortalité plus élevées [1, 2]. Dans notre centre, une sérologie candida est effectuée dans le cadre du bilan pré-greffe mais aucune étude n’a évalué son impact dans la prédiction des candidoses invasives post-transplantation. Le but de cette étude était d’évaluer l’intérêt de la sérologie Candida pour prédire la survenue d’une candidose invasive post-transplantation.

Matériel et méthodes

De janvier 2010 à juillet 2013, tout les patients opérés pour une TH ont été inclus. Les paramètres évalués étaient la démographie, les données préopératoires et peropératoires, le statut sérologique Candida pré-transplantation et la survenue d’une infection invasive à Candida dans l’année post-transplantation. L’infection était définie comme une candidémie ou l’identification de Candida sur un prélèvement profond (liquide péritonéal, prélèvements peropératoires) et la colonisation comme la présence de Candida dans les prélèvements urinaires, biliaires ou respiratoires sans signes d’infection associée. La sérologie était réalisée par immunofluorescence indirecte et Elisa avec un seuil de positivité de 1/320 et 1/10 respectivement. Aucune prophylaxie systématique antifongique n’était réalisée pendant la période de l’étude.

Résultats

De janvier 2010 à juillet 2013, tout les patients opérés pour une TH ont été inclus. Les paramètres évalués étaient la démographie, les données préopératoires et peropératoires, le statut sérologique Candida pré-transplantation et la survenue d’une infection invasive à Candida dans l’année post-transplantation. L’infection était définie comme une candidémie ou l’identification de Candida sur un prélèvement profond (liquide péritonéal, prélèvements peropératoires) et la colonisation comme la présence de Candida dans les prélèvements urinaires, biliaires ou respiratoires sans signes d’infection associée. La sérologie était réalisée par immunofluorescence indirecte et Elisa avec un seuil de positivité de 1/320 et 1/10 respectivement. Aucune prophylaxie systématique antifongique n’était réalisée pendant la période de l’étude (Tableau 1).

Discussion

Dans notre étude, il n’existait aucune association entre le résultat de la sérologie Candida en pré-TH et la survenue d’une colonisation ou d’une infection profonde à Candida en post-greffe. La décision d’un traitement prophylactique antifongique ne doit probablement pas prendre en compte le statut sérologique du patient mais les facteurs de risque clinique [1].

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A110-A111 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La cirrhose : un facteur de risque de candidose invasive méconnu
  • C. Zylberfajn, D. Lobo, M. Annonay, F. Marquion, Z. Noorah, A. Bouhlel, J.-C. Merle, E. Levesque, C. Rousseau, P. Cruaud, R. Amathieu, G. Dhonneur
| Article suivant Article suivant
  • Transplantation hépatique : impact d’une contamination du liquide de conservation à Candida spp. sur le devenir du receveur d’organe
  • E. Levesque, C. Paugam-Burtz, F. Saliba, L. Khoy-Ear, J.-C. Merle, B. Jung, L. Stecken, M. Ferrandiere, L. Mihaila, F. Botterel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.