Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation des performances d’un questionnaire pour le dépistage préopératoire des anomalies de l’hémostase - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.192 
W. Rouissi , S. Nebout, J. Filippova, N. Merbaï, N. Bouhadjari, H. Keïta
 Département d’Anesthésie, Hôpital Louis-Mourier, Colombes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les recommandations formalisées d’experts (RFE) de la Société française d’anesthésie et réanimation ont proposé en 2012 de ne réaliser un bilan d’hémostase systématique qu’aux patients dont l’interrogatoire et/ou l’examen clinique faisait suspecter un trouble de l’hémostase [1]. Elles proposaient l’utilisation d’un questionnaire simple basé sur différents questionnaires existants. Cependant, ce questionnaire qui permettrait de détecter une anomalie de l’hémostase lorsque plus de 2 items étaient positifs n’a pas été validé dans le contexte péri-interventionnel. L’objectif principal de cette étude était d’évaluer la performance de ce questionnaire pour le dépistage d’anomalie de l’hémostase en pré-interventionnel. L’objectif secondaire était d’évaluer la compréhension du questionnaire par les patients.

Matériel et méthodes

Dans un centre hospitalier universitaire possédant une maternité de type 3, un questionnaire équivalent à celui proposé par les RFE (6 items et 3 choix possibles : oui, non, situation jamais rencontrée) a été implanté (Fig. 1). Entre octobre 2013 et janvier 2014, tous les patients vus en consultation d’anesthésie (CA) ont répondu au questionnaire. Chaque item du questionnaire cotait pour un point lorsque la réponse était positive. Un questionnaire avec un score ≥3 ou présentant une incohérence était considéré comme suspect de trouble de l’hémostase. Les sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive (VPP) et négative (VPN) ont été calculées pour évaluer la performance du questionnaire pour le dépistage d’un trouble de l’hémostase, défini par un TP <60 % et/ou un TCA >1,2. La compréhension du questionnaire par les patients a été évaluée par le taux de réponses incohérentes.

Résultats

Sur la période, 170 questionnaires (soit 170 patients) ont été colligés. 116 (68 %) questionnaires concernaient des CA obstétricales. Cent trente-neuf (82 %) patients présentaient un score<3 avec un questionnaire sans incohérence. Vingt-sept (16 %) patients présentaient un questionnaire incohérent, 6 (4 %) patients présentaient un score ≥3 et 2 (1 %) patients présentaient un score ≥3 et un questionnaire incohérent. Un bilan d’hémostase était disponible pour 157 (92 %) patients (Tableau 1). La sensibilité et la spécificité du questionnaire étaient respectivement de 27 % et 84 %. Si on admet que la prévalence des troubles de l’hémostase dans la population générale approche 1/40 000, la VPP et la VPN du questionnaire étaient respectivement de 0 % et 100 %.

Discussion

Ces résultats préliminaires indiquent une excellente VPN du questionnaire pour les anomalies de l’hémostase (100 %) et sa facilité de compréhension. Ainsi la présence de moins de 3 symptômes sur un questionnaire sans incohérence par ailleurs permettrait d’exclure un trouble du bilan de l’hémostase. Cependant, ces résultats devront être confirmés sur des cohortes plus importantes et en dehors du contexte obstétrical. De même, la capacité du questionnaire à prédire le risque hémorragique péri-interventionnel devra être évaluée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A116-A117 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact des prescriptions d’antifongique sur l’épidémiologie à Candida dans un service de réanimation chirurgicale suivant une stratégie préemptive contre les Candidoses : suivi prospectif systématique sur 8 ans
  • D. Ferreira, F. Grenouillet, T. Hénon, A. Dussaucy, G. Blasco, L. Millon, E. Samain, M. Mercier, S. Pili Floury
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt des nouveaux marqueurs de la dégradation de la fibrine pour le calcul du score ISTH
  • G. Boulay, F. Baudin, B. Floccard, P. Doucey, G. Marcotte, C. Guillaume, L. Rugeri, O. Martin, A. Faure, B. Hengy, F. Malavieille, S. Debord, T. Rimmelé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.