Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Greffe de tissus composites : quels risques anesthésiques en peropératoire ? - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.196 
J.-M. Guyader 1, , A. Grégoire 1, T. Geffriaud 1, A. Bertin-Maghit 1, F. Christin 1, C. Ber 1, J. Prothet 1, B. Floccard 1, G. Marcotte 1, E. Morelon 2, L. Badet 3, T. Rimmelé 1
1 Service d’Anesthésie-Réanimation 
2 Service de transplantation, de néphrologie et d’immunologie clinique 
3 Service d’urologie et de chirurgie de la transplantation, Hôpital Édouard-Herriot, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Très peu de données sont disponibles sur les événements peropératoires des greffes de tissus composites (GTC) à savoir greffes de tissus histologiquement hétérogènes. Le syndrome post-reperfusion (SPR) ainsi que l’existence d’une coagulopathie ont été décrits pour d’autres types de transplantations. Nous avons conduit cette étude rétrospective afin d’évaluer la survenue d’un SPR et d’une coagulopathie en peropératoire de transplantation de tissus composites.

Matériel et méthodes

Les données démographiques, hémodynamiques et biologiques peropératoires des patients greffés de deux membres supérieurs au sein de notre institution ont été recueillies. Les différentes mesures thérapeutiques mises en œuvre ont été analysées. Le SPR était défini par une baisse de la pression artérielle moyenne (PAM)>30 % dans les 5minutes suivant le déclampage vasculaire [1]. La coagulopathie était définie par le ratio des temps de Quick patient/témoin>1,2 [2].

Résultats

Entre 2000 et 2012, 6 patients ont été greffés. Un SPR a été identifié à 5 reprises. La totalité des patients a bénéficié d’amines vaso-actives en peropératoire. Une coagulopathie est survenue dans 100 % des cas pour lesquels les données biologiques sont disponibles (n=5/6). Les nadirs moyens des plaquettes, TP et fibrinogène étaient respectivement de 82 000/mm3, 39 % et 0,98g/L. Tous les patients ont été massivement transfusés en produits sanguins labiles durant la période opératoire. L’utilisation de fibrinogène s’est révélée nécessaire pour deux patients (Tableau 1 et Fig. 1).

Discussion

Le CHU de Lyon fut pionnier des GTC avec la première mondiale réalisée en 1998. En 2010, notre centre cumulait 15 % de la cohorte mondiale dans ce domaine [3]. Notre expérience montre l’existence quasi-systématique d’un SPR et d’une coagulopathie peropératoire. L’anticipation est une des clés du succès de telles chirurgies dont la durée peut excéder 20heures. Ces évènements justifient par conséquent d’un monitorage hémodynamique continu ainsi qu’une surveillance régulière de l’hémostase. Les méthodes délocalisées de thomboélastométrie trouveront possiblement une application future dans ce domaine en guidant au mieux la stratégie transfusionnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A119 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Gestion préopératoire des AVK : impact des mesures correctrices sur le suivi des recommandations
  • M. Poirier, D. Delahaye, L. Zieleskiewicz, S. Bordon, V. Blasco, S. Wiramus, J. Albanese
| Article suivant Article suivant
  • Effet antiplaquettaire du ticagrelor administré pour le traitement du syndrome coronaire aigu postopératoire
  • A. Snauwaert, P. Tashk, I. Khelifa, J. Gaillard, P. Coriat, J.-P. Goarin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.