Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Administration prétransfusionnelle de fibrinogène dans un modèle expérimental de choc hémorragique : quels impacts sur la coagulopathie ? - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.205 
E. Noll 1, , M. Diana 2, L. Grunebaum 3, J. Pottecher 1, J. Barthelme 1, B. Geny 4, P. Diemunsch 1
1 Anesthésie-réanimation, CHU Hautepierre-CCOM 
2 IRCAD 
3 Laboratoire Hémostase, CHU Hautepierre-CCOM 
4 Laboratoire de Physiologie, Université de Strasbourg, Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’administration de concentrés de fibrinogène pour reverser la coagulopathie induite par des modèles expérimentaux de choc hémorragique a montré des résultats encourageants [1]. La posologie et les modalités d’administration optimales font toujours l’objet de recherches. Dans cette étude, nous évaluons l’efficacité d’une posologie de 100mg.kg−1 de fibrinogène administré avant la transfusion, dans un modèle expérimental de choc hémorragique.

Matériel et méthodes

Après l’accord du comité d’éthique institutionnel, 20 porcs de type Large white ont été étudiés sous anesthésie générale (kétamine, azapérone, propofol, pancuronium, isoflurane, tramadol). Le choc hémorragique était induit par soustraction sanguine sur un cathéter central jugulaire interne afin d’obtenir une pression artérielle moyenne (PAM) de 40mmHg. Cette PAM était maintenue à 40mmHg par soustractions sanguines itératives sur une durée de 2heures. Après 2heures de choc hémorragique, un remplissage vasculaire était initié avec un objectif tensionnel à 90 % de la PAM initiale de l’animal avec de l’hydroxyéthylamidon 130/0,4 (Voluven® Fresenius Kabi, Allemagne) ou de l’albumine humaine à 4 %, (Vialbex® LFB Biomédicaments, France). Trois heures après l’initiation du remplissage vasculaire, les animaux étaient randomisés dans le groupe placebo (sérum physiologique 0,9 % 6mL.kg−1, n=10) ou fibrinogène 100mg.kg−1 (Clottafact®, LFB Biomédicaments, France, n=10) avant d’être transfusés avec du sang total autologue (15mL.kg−1). Une incision hépatique standardisée (12×3cm) était alors effectuée et la survie observée pendant 60minutes. Des prélèvements artériels étaient réalisés pour analyse thromboélastographique (ROTEM©, Tem international, Allemagne) après l’induction anesthésique (T0), après 120min de choc hémorragique contrôlé (T1), 90min (T2) et 180min (T3) après le remplissage vasculaire, immédiatement après la randomisation (placebo ou fibrinogène) (T4) et la transfusion de sang autologue (T5). À T4 et T5, les valeurs du FibTem-MCF ainsi que la proportion de survivant par groupe après incision hépatique ont été comparées à l’aide d’un t-test et d’un test exact de Fisher, respectivement (Prism©, Graphpad©, États-Unis).

Résultats

Les résultats du FibTem-MCF sont exprimés sur la Fig. 1. On note une augmentation statistiquement significative à T4 et T5 du FibTem-MCF dans le groupe fibrinogène vs. placebo. On note une tendance à l’augmentation du taux de survie à 60min dans le groupe fibrinogène vs placebo, non significative statistiquement (63 % vs 33 % respectivement, p=0,35, n=17).

Discussion

Ces résultats concernant l’administration prétransfusionnelle de fibrinogène à la dose de 100mg.kg−1 semblent indiquer un intérêt potentiel du fibrinogène pour contribuer à reverser la coagulopathie d’un modèle expérimental de choc hémorragique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A124 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effet de l’acide tranexamique mesuré par thromboélastographie à la phase précoce du traumatisme grave
  • B. Bijok, D. Garrigue, S. Susen, B. Tavernier
| Article suivant Article suivant
  • La stratégie d’administration précoce de concentrés de complexe prothrombinique n’induit pas chez les patients en choc hémorragique d’origine traumatique d’effet adverse évident
  • P. Deras, J. Charbit, J. Manzanera, M. Villiet, P. Latry, X. Capdevila

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.