Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apport de l’échographie dans réalisation de la trachéotomie percutanée en réanimation - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.220 
M. Hamdi , M. Boussofara, F. Klai
 Anesthésie-réanimation, centre de traumatologie et des grands brûlés, Khaznadar, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Évaluer l’apport de l’échographie dans le repérage cutanée et la simplification de la technique de réalisation de la trachéotomie percutanée (TPC).

Matériel et méthodes

Cinquante patients ont été inclus prospectivement en SI après consentement éclairé de leurs familles et accord du CPP. Sont exclus, les patients ayant un trouble grave de l’hémostase, fracture du rachis cervical, infection du site opératoire ou un SDRA sévère. Un monitorage cardiovasculaire invasif et respiratoire continue a été assuré durant la procédure. Les patients ont bénéficié d’une anesthésie générale (propofol : 2mg/kg IVL suivi de 6mg/kg/h, fentanyl : 2μg/kg IVL suivi de 2,5μg/kg/h et cisatracurium 0,2mg/kg en IVL à l’induction) et d’une ventilation mécanique (VT : 8mL/kg–FR : 12 c/min, PEEP : 0cmH20, Fi02=1). Les bénéficiares sont installés en légère extension du cou avec un billot sous les épaules. Un premier repérage des cartilages thyroïde et cricoïde ainsi que des anneaux trachéaux est effectué grâce à une sonde d’échographie linéaire de 10MHz suivi de l’identification échographique de la sonde d’intubation orotrachéale qui est retirée sous contrôle écho-guidé au dessus du 1er anneau trachéale. L’espace entre le 1er et le 2e anneau trachéal est ensuite repéré. La distance entre la peau et le bord antérieur de la trachée est systématiquement mesurée. La ponction est par la suite réalisée au niveau du repère pré-identifié en cutané par un marqueur indélibile. La TPC est réalisée en selon la technique de Ciaglia [1]. Le bon emplacement de la canule de trachéotomie est vérifié en fin de procédure par l’auscultation pulmonaire et confirmé par une Rx du thorax. Il a été relevé les durées de repérage échographiques et de mise en place de la TPC, le nombre de tentative, les causes d’échec et les complications immédiates ou tardives. Les résultats sont présentés en moyennes ± écarts-types

Résultats

Âge (ans) : 27,4±8, poids (kg): 74,2±12,4, sex-ratio (M/F) : 1,9. La durée de repérage est de 468±136 s celle de la TPC a été de 344±98 s. La TPC est réussie dès la 1re tentative, chez 29 patients soit dans 80 % cas. Dans 4 cas, le trocart a buté contre l’anneau trachéal supérieur ayant nécessité l’inclinaison de l’angle de ponction. Une extubation accidentelle avec hypoxie (SPO2<92 %) est survenue dans 2 cas dû à un mauvais repérage échographique de la sonde orotrachéale. Il a été relevé deux passages rétrogrades du guide de TPC. Aucune complication immédiate ou tardive à type de ponction vasculaire, pneumothorax ou sténose trachéale n’a été relevée (Fig. 1).

Discussion

La TPC échoguidée est une technique sécurisée et facile à pratiquer en milieu de soins intensifs par un opérateur entraîné. Toutefois, il est nécessaire de prendre les précautions nécessaires en prévision d’une extubation accidentelle. L’identification échographique des structures anatomiques n’est pas toujours aisée ce qui explique une durée de repérage relativement prolongée comparée au temps de procédure de la TPC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A133 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Échographie pulmonaire pour l’anesthésie en chirurgie thoracique : contrôle de la ventilation uni-pulmonaire et suivi échographique postopératoire
  • P. Smilevitch, O. Mathe, J.-M. Conil, L. Brouchet, V. Minville, O. Fourcade
| Article suivant Article suivant
  • Optimisation du mode ventilatoire VS AI PEP basé sur l’analyse du signal électromyographique du diaphragme : étude pilote
  • M. Grigoli, L. Crognier, J.-M. Conil, A. Rouget, M. Virtos, P. Cougot, O. Fourcade, B. Georges

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.