Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La dilatation de l’oreillette gauche, marqueur de cardiomyopathie du cirrhotique et facteur prédictif de dysfonction cardiaque per- et post-transplantation hépatique - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.032 
N. Steer 1, , Z. Schmitt 1, M. Gazon 1, P. Roy 2, F. Aubrun 1
1 Anesthésie-Réanimation, Hôpital de la Croix-Rousse 
2 Laboratoire Biostatistique, Centre Hospitalier Lyon Sud, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les modifications hémodynamiques induites par une cirrhose évoluée peuvent être responsables d’une atteinte cardiaque appelée cardiomyopathie du cirrhotique (CMC), définie par une altération de la fonction systolique au stress, une dysfonction diastolique et des anomalies électro-physiologiques. Cette CMC pourrait jouer un rôle en transplantation hépatique (TH) dans la survenue d’un syndrome de reperfusion (PRS) et de décompensation cardiaque post-TH. Actuellement, les critères diagnostiques de la CMC semblent insuffisants pour identifier les patients à risque. L’objectif de notre étude était d’établir, parmi les indices de dysfonction diastolique et d’élévation des pressions de remplissage du ventricule gauche (PRVG), lesquels étaient prédictifs de survenue d’un PRS ou de dysfonction myocardique dans les 7jours postopératoires.

Matériel et méthodes

Dans une étude descriptive rétrospective réalisée sur deux années, incluant les patients qui ont bénéficié d’une TH dans notre centre, nous avons recueilli les indices échocardiographiques pré-TH de dysfonction diastolique ou d’élévation des PRVG. Puis, nous avons identifié les patients ayant présenté un PRS et/ou une décompensation cardiaque post-TH.

Résultats

Selon une régression logistique univariée (Tableau 1) sur 105 patients transplantés, seule la dilatation de l’OG pré-opératoire apparaissait comme facteur prédictif de survenue d’un PRS ou d’une défaillance cardiaque post-TH. Quarante-deux pour cent des patients présentaient une OG dilatée. Ces patients présentaient un score de MELD significativement plus élevé (15,8 versus 13,2, p=0,031) et plus de varices œsophagiennes (75 % versus 54 %, p=0,019) par rapport au reste de la population. L’ITV sous-aortique était également significativement plus élevée (26,7 versus 23,6cm, p=0,002).

Discussion

L’importance des modifications hémodynamiques liées à la cirrhose résulte de la gravité de l’hypertension portale, ce qui explique l’association OG dilatée et cirrhose évoluée observée dans notre étude. La dilatation de l’OG est un marqueur de dysfonction diastolique évoluée pouvant décompenser lors de modifications de conditions de charge telles que la revascularisation du greffon ou la période post-TH, expliquant les résultats observés. Alors que la dilatation de l’OG est considérée comme un critère secondaire définissant la CMC, elle devrait être considérée comme un marqueur primordial de CMC, dont la présence serait associée à une cirrhose évoluée et décompensée, et permettrait d’identifier les patients à risque de développer un syndrome de reperfusion ou une dysfonction cardiaque post-TH.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A14 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications postopératoires graves après transplantation hépatique
  • B. Devigne, N. Steer, M. Gazon, Z. Schmitt, F. Aubrun
| Article suivant Article suivant
  • L’encéphalopathie hépatique est-elle associée à une hypertension intracrânienne ? Estimation par des méthodes non invasives
  • M. Monnin, L. Lavayssiere, M.-B. Nogier, O. Cointault, O. Fourcade, T. Geeraerts

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.