Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Culture sécurité des soins au bloc opératoire : une étape indispensable de démarche qualité - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.254 
B. Youssef 1, , B. Girol 2, S. Ponsonnard 1, M. Bonati 2, D. Grouille 2, N. Nathan 1
1 Anesthésie-Réanimation 
2 Direction des Projets, de la Qualité et Gestion des Risques, CHU Limoges, Limoges, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La mise en place de démarches qualité est au centre de la loi HPST. Ces démarches ne peuvent être entreprises qu’après une réelle prise de conscience individuelle et collective des notions de qualité et sécurité des soins au sein d’un groupe de professionnels. L’objectif de ce travail était de déterminer quelle était la vision de la sécurité des soins dans un bloc opératoire de CHU par les professionnels de santé et s’il existait des différences de perception entre les professionnels chirurgicaux et anesthésistes.

Matériel et méthodes

Un questionnaire « sécurité des soins au bloc opératoire » validé [1] a été traduit, testé et réajusté pour permettre son utilisation locale. Dans un second temps, un lien permettant de répondre au questionnaire a été mis en ligne sur le réseau intranet du CHU de décembre 2013 à mars 2014. L’ensemble du personnel a été informé du lancement de l’enquête par voie d’affichage au bloc opératoire, sur la page d’information intranet de l’établissement et par mailing pour les professionnels disposant d’une adresse intranet. Les réponses ont été collectées anonymement et analysées sur le logiciel Sphinx. Les résultats ont été classés en 12 items pondérés, cotés de 0 à 100. Un test de Chi2 a été réalisé pour chercher une différence entre les catégories professionnelles.

Résultats

Seules 60 réponses ont été collectées sur les 449 attendues (28 % des professionnels d’anesthésique et 12 % des professionnels de chirurgie, p<0,01). Elles sont présentées sur la Fig. 1. Les professionnels de chirurgie sont plus impliqués dans la déclaration d’événements indésirables (p=0,04) et dans la communication d’informations au bloc opératoire (p<0,01) que les professionnels d’anesthésie.

Discussion

Les réponses obtenues témoignent de la faible sensibilisation des professionnels de bloc opératoire à la nécessité d’une démarche collective sur la sécurité des soins. Une seconde enquête devra être menée de façon multicentrique pour établir si ce phénomène est local. L’effet attendu de ce type d’enquête est aussi d’induire un auto questionnement sur ses propres pratiques. Ce but ne sera pas atteint au vu du faible nombre de répondants. Les résultats de cette enquête incitent à mettre en place des actions ciblées de sensibilisation (signalement et retour d’information des évènements indésirables…).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A152 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sinistralité liée à une erreur de coté, d’organe ou de personne : données SHAM
  • A. Theissen, F. Fuz, A. Follet, P. Trouiller, C. de Vaumas, J. Jobard, S. Arzalier-Daret, G. de Saint-Maurice, P. Niccolai, Comité analyse et maîtrise des risques SFAR
| Article suivant Article suivant
  • Les bris dentaires : analyse d’une base de données de 592 cas survenus en France
  • A. Giraudon, G. de Saint Maurice, R. Amalberti, D. Benhamou, K. Nouette-Gaulain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.