Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence de l’estomac « plein » chez des patients de traumatologie opérés en urgence différée - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.258 
L. Bouvet 1, , E. Boselli 1, B. Allaouchiche 1, D. Chassard 2
1 Anesthésie réanimation, HCL, Hôpital Édouard-Herriot 
2 Anesthésie réanimation, HCL, Hôpital Femme-Mère–Enfant, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’inhalation pulmonaire du contenu gastrique est une complication redoutée des anesthésistes. La présence d’un estomac « plein » augmente le risque de régurgitation et d’inhalation pulmonaire du contenu gastrique. En chirurgie programmée, la durée minimale du jeûne préopératoire est de 6heures pour un repas léger. Lors d’urgences traumatologiques différées (interventions plusieurs heures après l’accident avec une durée de jeûne prolongé), l’attitude des anesthésistes face au risque d’inhalation n’est pas consensuelle. L’objectif de cette étude est d’étudier l’incidence de l’estomac « plein » chez des patients opérés pour une urgence traumatologique différée, en estimant le contenu gastrique à l’aide d’une méthode échographique qualitative (score de Perlas) et quantitative.

Matériel et méthodes

Les patients ont été inclus consécutivement. Un examen échographique de l’aire antrale était réalisé en décubitus dorsal puis en décubitus latéral droit pour établir la classification du patient selon le score de Perlas : le grade 0 est défini par l’absence de visualisation d’un contenu gastrique en décubitus dorsal et en décubitus latéral droit, le grade 1 est défini par l’absence de visualisation d’un contenu gastrique en décubitus dorsal mais par la visualisation d’un contenu en décubitus latéral droit, le grade 2 est défini par la visualisation d’un contenu gastrique en décubitus latéral droit et en décubitus dorsal [1]. Une mesure de l’aire de section antrale était ensuite réalisée en décubitus dorsal selon une méthodologie que nous avons précédemment décrite [2].

Résultats

25 patients ont été inclus. Le délai moyen après l’accident était de 14±5heures. La durée moyenne de jeûne total était de 22±9heures. Onze patients (44 %) avaient un grade 2 de Perlas correspondant à un estomac « plein ». L’aire antrale était supérieure à 340 mm2 pour 13 (52 %) patients, correspondant à un estomac « plein » ou « à risque ». La moyenne de l’aire antrale des patients ayant un grade de Perlas égal à 2 était de 638±183 mm2, significativement supérieure à l’aire antrale des patients en grade 0 (248±56 mm2, n=6) et en grade 1 (276±85 mm2, n=8).

Discussion

Près de la moitié des patients opérés plusieurs heures après leur traumatisme et après un jeûne prolongé présentent un estomac avec un contenu exposant au risque d’inhalation pulmonaire du contenu gastrique. L’estimation préopératoire du contenu gastrique par l’échographie antrale est donc utile dans ce contexte d’urgence traumatologique différée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A154 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qualité de la communication entre les personnels au bloc opératoire
  • C. Douron, X. Stihle, B. Rosnoblet, K. Murciano, E. Maussion, J.-L. Bosson, P. Albaladejo
| Article suivant Article suivant
  • Dangers d’un traitement anxiolytique ou somnifère dans l’enquête 2009 de la SFAR sur le burnout
  • G. Mion, N. Libert, D. Journois

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.