Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse comparative du métabolome de l’air exhalé de patients de réanimation, intubés ventilés en état de choc et de patients programmés de bloc opératoire - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.035 
B. Fermier 1, 2, , E. Godat 2, J. Moënne-Loccoz 1, 2, C. Bocca 3, H. Blasco 1, 3, 4, C. Andres 1, 3, 4, M. Laffon 1, 2, M. Ferrandière 2
1 Faculté de médecine, Université François-Rabelais 
2 Anesthésie Réanimation Chirugicale, CHRU de Tours 
3 Inserm U930, Université François-Rabelais 
4 Laboratoire de biochimie et de biologie moléculaire, CHRU de Tours, Tours, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’état de choc et les dysfonctions d’organes qui lui sont associées sont une cause importante de morbidité et de mortalité en réanimation. De nombreux signaux moléculaires sont impliqués dans la pathogenèse de ces dysfonctions, notamment la dysfonction respiratoire. Une meilleure analyse de ces signaux permettrait de développer de nouvelles prises en charge. L’analyse métabolomique combinant chromatographie en phase liquide et spectrométrie de masse permet à la fois une analyse ciblée sur un biomarqueur et aussi d’appréhender l’ensemble des métabolites permettant de définir un profil métabolomique spécifique d’une population [1]. Le but de cette étude prospective était de montrer une différence de profils métabolomiques sur des condensats d’air exhalé entre des patients ventilés, programmés au bloc opératoire pour une chirurgie réglée et des patients ventilés de réanimation en état de choc avec dysfonction respiratoire.

Matériel et méthodes

Nous avons inclus les patients entre février et mars 2013. Les condensats d’air exhalé sont recueillis par un condensateur placé sur la branche expiratoire du repirateur puis analysés en chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse haute résolution (mode d’ionisation positif et négatif). Nous avons utilisé une analyse multivariée en OPSL-DA (Orthogonal Partial Least Square – Discriminant Analysis) en prenant en compte R2 (>40 %) pour expliquer la variance du modèle et Q2 (>50 %) pour la capacité prédictive du modèle d’analyse choisi [2].

Résultats

Nous avons inclus 26 patients, 12 patients de réanimation en état de choc (grp r) et 14 patients de bloc opératoire (grp b). Nous mettons en évidence 2 profils métaboliques différents permettant de séparer les 2 groupes. En mode positif, R2=78 % et Q2=70 % ; en mode négatif, R2=72 % et Q2=50 %. Ces analyses ont également permis de mettre en évidence des métabolites d’intérêt (VIP) (Fig. 1).

Discussion

Cette étude de métabolomique sur des condensats d’air exhalé est la première qui permet de séparer, en fonction du profil de leur métabolome, un groupe de patients sains ventilés au bloc opératoire pour une chirurgie programmée et un groupe de patients de réanimation en choc avec une défaillance respiratoire. La différence de profil métabolomique n’est pas surprenante du fait de l’état inflammatoire des patients de réanimation. L’étape suivante est d’identifier les métabolites d’intérêt qui les différencient. Ces métabolites pourraient être des biomarqueurs diagnostiques ou pronostiques. Grâce a son caratère non invasif, le recueil des condensats d’air exhalé peut être répété sans risque, de la phase aiguë à la résolution de l’agression pulmonaire. L’analyse métabolomique pourrait permettre une meilleure compréhension de la mécanistique de l’inflammation pulmonaire et permettre la mise en évidence de nouvelles voies métaboliques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A16 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dysfonction hépatique précoce au cours du choc septique et mortalité
  • N. Nesseler, Y. Launey, C. Aninat, J. White, Y. Mallédant, P. Seguin
| Article suivant Article suivant
  • Prédiction du besoin transfusionnel chez le patient traumatisé hémodynamiquement stable par la mesure du lactate capillaire au déchocage
  • C. Schilte, M. Vinclair, J. Brun, P. Albaladejo, P. Bouzat, J.-F. Payen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.