Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité du Terutroban dans la prévention de l’ischémie cérébrale retardée après hémorragie sous arachnoïdienne : évaluation en imagerie fonctionnelle isotopique sur un modèle animal chez le rat - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.285 
D. Lagier 1, , P. Garrigue 2, M.C. Alessi 3, N. Bruder 1, L. Velly 1
1 Service d’Anesthésie-Réanimation 1, Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille 
2 CERIMED, Aix-Marseille Université 
3 Laboratoire NORT, Inserm U1062, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’ischémie cérébrale retardée (ICR) est la première cause de morbi-mortalité chez les patients survivants à une hémorragie sous arachnoïdienne (HSA) par rupture d’anévrysme intracrânien. Les F2-isoprostanes et différents éicosanoïdes, ont été retrouvés dans le LCR des patients atteints d’ICR par HSA. Ces métabolites de l’acide arachidonique sont vasoconstricteurs et pro-agrégeants plaquettaire par fixation sur le récepteur Thromboxane and Prostaglandine endoperoxyde receptor (TP). Notre objectif est d’évaluer l’efficacité de l’antagonisation du récepteur TP par le Terutroban (TER) comme traitement préventif de l’ICR secondaire à une HSA.

Matériel et méthodes

Le protocole expérimental a été approuvé par le comité d’éthique local sur l’expérimentation animale. Vingt-quatre rats Sprague-Dawley adultes mâles ont été répartis en quatre groupes. Une double injection intracisternale de 250μL a été réalisée avec du sang artériel autologue dans le groupe HSA (n=8) et le groupe HSA+TER (n=6). Dans le groupe SALINE (n=6), l’injection a été réalisée avec un même volume de NaCl 0,9 %. La cisterna magna des rats du groupe témoin SHAM (n=4) a été ponctionnée sans injection. Dans le groupe HSA+TER, 30mg/kg/jour de TER a été administré pendant 5jours par gavage gastrique dans les suites de l’injection cisternale. Une évaluation par imagerie fonctionnelle isotopique couplant un microSPECT et un micro-Scanner (NanoSPECT-CT, BioScan®) a été réalisée. La fixation encéphalique de 3 traceurs radiopharmacologiques marqués au 99mTc a été étudiée : HMPAO à j0, j2 et j5 pour l’étude de la perfusion cérébrale, DTPA à j3 pour l’étude de la rupture de la barrière hématoencéphalique (BHE) et Annexin V-128 à j4 pour l’étude de l’activité apoptotique. La radioactivité a été quantifiée dans 3 régions d’intérêt (cerveau, cervelet et tronc cérébral) à l’aide du logiciel BioScan InVivoScope 2.00®. Les données ont été analysées par test-t de Student après une analyse de variance one way ANOVA.

Résultats

L’analyse de la fixation du HMPAO a révélé une chute de la perfusion encéphalique à j2 dans les groupes HSA et SALINE. Cette hypoperfusion persiste à j5 dans le groupe HSA. Le TER améliore la fixation du HMPAO à j2 et à j5 (Fig. 1). Le TER réduit significativement l’hyperfixation du DTPA au niveau du tronc cérébral (HSA 2,6±0,7 vs HSA+TER 1,3±0,1ppm de la dose injectée/mm3 de tissu p=0,016) et de l’Annexin V-128 au niveau du cerveau (HSA 1,2±0,1 vs HSA+TER 1±0,06ppm de la dose injectée/mm3 de tissu ; p=0,012).

Discussion

Pour la première fois, un modèle murin d’ICR après HSA a été décrit par microSPECT. Le Terutroban, antagoniste du récepteur TP, améliore la perfusion encéphalique après induction d’une HSA et prévient la rupture de la BHE et l’apoptose dans certaines régions d’intérêt.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A170 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’activation du récepteur nicotinique ?-7 à l’acétylcholine diminue la réponse pro-inflammatoire macrophagique et améliore la récupération des lésions cérébrales ischémiques murines
  • Z. Han, F. Shen, M. Camus, M. Maze, H. Su, V. Degos
| Article suivant Article suivant
  • Effets de l’érythropoïétine carbamylée (CEPO) sur l’expression de l’aquaporine 4 dans un modèle d’œdème cérébral après traumatisme crânien chez le rat
  • P. Boucheix, A. Millet, C. Schilte, P. Bouzat, Y. Boué, E. Barbier, M. Leblond, M. Bernaudin, S. Valable, J.-F. Payen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.