Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie et prise en charge des pneumopathies suspectées en maison de retraite - 21/02/08

Doi : PM-30-36-1770 

P. Veyssier [1],

E. Bergogne-Bérézin [1],

C. Gallinari [1],

J.P. Rocca-Serra [1],

D. Benhamou [1],

A. Taytard [1],

P. Chiarelli [1],

O. Boumendil [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Proposer une épidémiologie descriptive des conditions de prise en charge des pneumopathies infectieuses chez une population de patientsinstitutionnalisés (profil de population, modalités diagnostiques etthérapeutiques), avec analyse du retentissement général, mental etdes conséquences sur l'autonomie (jugement du devenir du patientaprès l'épisode).

Méthode

Enquête pragmatique réalisée à partir d'un observatoiremulticentrique composé de 573 médecins généralistes, exerçant en maison de retraite, ayant inclus sur 10 mois 1 790 patients de plus de 70 ans, vivant en maison de retraite, et ayant une pneumopathie infectieuse aiguë.Leur état intellectuel était mesuré par un score MMSE et le handicapfonctionnel évalué par index de Barthel. Le patient était évalué au moment du diagnostic initial (prescription du traitement antibiotique ou décision d'hospitalisation) et au maximum trois jours après la fin de ce traitementou la sortie d'hôpital.

Résultats

Une population âgée (84 +/- 7 ans), à prédominance féminine, a été traitée pour un épisode infectieux respiratoire considéré dans 30 % des cas comme une pneumonie franche lobaire aiguë. Les patientsdécédés (3,7 %), la population authentifiée par le radiodiagnostic (11,5 %), ainsi que les patients hospitalisés (10,2 %), ont fait l'objet d'une analyseen sous-groupes. Avec une altération importante de la condition générale, conséquence de l'infection plus que de la gravité de la symptomatologie respiratoire, la survenue de l'épisode a coïncidé avec une diminutiondes fonctions intellectuelles et l'installation d'un élément confusionnel.Il en est résulté dans 70 % des cas une perte d'autonomie du patientse manifestant à des degrés divers, de la simple difficulté à se déplacerjusqu'au handicap fonctionnel lourd. L'épisode infectieux a guéri ou a été amélioré (persistance de signes mineurs n'obligeant pas à modifier le schéma de traitement) dans 94,3 % des cas sous traitement antibiotique approprié : monothérapie (93,7 %) par voie orale (75 %) ou veineuse (25 %) reposant sur les aminopénicillines (avec ou sans inhibiteur debêta-lactamase) dans plus de 80 % des cas. Le traitement était associéà une kinésithérapie respiratoire plus d'une fois sur deux, et à unecorticothérapie générale dans plus de 40 % des cas. Le schéma a été modifié dans 9,4 % des cas (changement d'antibiotique dans 6 % des cas).

Conclusion

Cette enquête confirme l'importance du risque lié au terrain dans la prise en charge du patient âgé ayant une infection respiratoire.Plus que l'infection elle-même, la dégradation rapide de l'état généralou la décompensation de maladies préexistantes peuvent mettre en jeule pronostic vital ou favoriser l'apparition de handicaps irréversibles.

Abstract

Epidemiology and management of suspected pneumonia in nursing home residents

Objective

We conducted a descriptive epidemiology study to examine the conditions of management of infectious lung disease in institutionalized elderly populations (population profile, diagnostic and therapeutic modalities) and to analyze the general and mental consequences in terms of independence (impact of the infectious event on the subject's life style).

Patients and methods

A pragmatic survey was conducted by a multicentric observatory composed of 573 general practitioners, practicing in nursing homes. The series included 1790 patients aged over 70 years and residing in nursing homes who developed infectious lung disease over a 10-month period. The MMSE score was used to assess mental status and the Barthel index to assess functional handicap. Each patient was evaluated at the time of the final diagnosis (prescription of an antibiotic or decision for hospitalization) and at most 3 days after the end of this treatment or at discharge from hospital.

Results

The elderly population (84 ± 7 years) was predominantly composed of women. The patients were treated for an acute respiratory infection considered in 30% of the cases to be acute lobar pneumonia. Subgroups of patients were identified for analysis : death (3.7%), x-ray confirmation of the diagnosis (11.5%), hospitalized patients (10.2%).

In addition to major deterioration of the general health status, a consequence of the infection morethan of the severity of the respiratory symptoms, the development of an acute episode coincided with reduced intellectual functions and onset of a state of confusion. In 70% of the cases, this resulted in a loss of independence of variable importance – simple difficulty for moving around to major functional handicap. The infectious episode was cured or improved (persistence of minor signs not requiring specific treatment) in 94.3% of the cases with appropriate antibiotics : single-drug regimen in 93.7% give per os (75%) or intraveneously (25%) using aminopenicillin (with or without a beta lactamase inhibitor) in 80% of the cases. Antibiotic treatment was associated with physical therapy in more than half the cases, and with general corticosteroids in 40%. The treatment scheme was modified in 9.4% of the cases (change of antibiotic in 6%).

Conclusion

This survey confirms the high risk related to general conditions in elderly institutionalized patients who develop respiratory infection. More than the infection itself, the rapid degradation of the general health status, or decompensation of comorbid states can create life-threatening situations or favor the development of irreversible handicaps.


Plan



© 1770 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 36

P. 1770-1777 - décembre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les abcès aseptiques corticosensibles associés aux entérocolopathies inflammatoires
| Article suivant Article suivant
  • Choc septique avec abcès hépatiques chez une patiente immunocompétente
  • N. Mémain, K. Arvaniti, F. Bruneel, C. Leport, M. Wolff, B. Regnier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.