Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets de faibles doses d’hydrocortisone sur la modulation du transcriptome après brûlure grave - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.294 
J. Textoris 1, 2, , J. Plassais 1, M.-A. Cazalis 1, F. Venet 1, 3, M. Berthin-Maghit 2, D. Le Quynh 2, C. Magnin 2, T. Rimmele 2, G. Monneret 1, 3, A. Pachot 1, S. Tissot 2
1 Laboratoire Commun de Recherche Sepsis, bioMérieux–HCL 
2 Centre des brûlés, Service d’Anesthésie-Réanimation 
3 Laboratoire d’Immunologie, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La libération systémique de médiateurs de l’inflammation après une brûlure grave contribue à une dysfonction cardiovasculaire de type choc distributif. En complément du remplissage vasculaire et afin de maintenir un débit cardiaque suffisant, l’ajout précoce d’un vasopresseur est recommandé. Toutefois, l’utilisation inappropriée des vasopresseurs pourrait initialement aggraver les lésions et secondairement retarder la cicatrisation. L’utilisation d’hémisuccinate d’hydrocortisone (HSHC) réduit la durée du choc mais les mécanismes impliqués sont mal connus [1]. Nous avons étudié la modulation du transcriptome induite par l’HSHC dans les suites d’une brûlure grave.

Matériel et méthodes

Trente patients brûlés grave (>30 % de la surface totale) présentant un état de choc réfractaire (>0,5μg/kg/min de noradrénaline) ont été inclus dans un essai prospectif, randomisé, évaluant l’administration d’HSHC contre placebo. Nous avons analysé la modulation du transcriptome de cette cohorte de patients à partir de prélèvements réalisés à l’inclusion avant l’administration d’HSHC (J0), à J1, J5 et J7. Des prélèvements réalisés chez 13 volontaires sains ont également été inclus dans cette analyse. L’analyse du transcriptome a été réalisée sur puces pan-génomiques Affymetrix (HG-U133 plus 2).

Résultats

En comparaison aux volontaires sains, la brûlure grave induit la modulation d’un très grand nombre de gènes (n>2200 à J0), avec un effet d’amplification au cours du temps. Parmi les patients brûlés, le traitement par HSHC modifie l’expression de 339 gènes à J1 et 627 à J5, avec seulement 24 gènes modulés à J7. Les gènes modulés à J1 sont impliqués dans une inhibition des fonctions de croissance, développement et production des leucocytes. Aucune fonction spécifique n’a été retrouvée enrichie à J5 ce qui suggère que l’effet de l’HSHC sur la modulation du transcriptome sanguin est de courte durée. (Tableau 1). Nombre de gènes modulés entre les patients brûlés et les volontaires sains, ainsi qu’entre les patients traités par HSHC ou placebo, au cours du temps.

Discussion

Cette étude apporte des informations intéressantes concernant la modulation de la réponse de l’hôte par l’adjonction d’un traitement par HSHC dans les suites d’une brûlure grave, notamment sur un éventuel mécanisme d’action de l’HSHC dans la réduction de la durée du choc après brûlure grave.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A175 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude des relations entre le système sympathique et l’immunité innée. Mise en place d’un modèle d’immunosuppression par lésion médullaire
  • X. Ambrosi, A. Broquet, T. Ruggeri, C. Jacqueline, J. Caillon, K. Asehnoune
| Article suivant Article suivant
  • Immunosubversion du lymphocyte Natural Killer (NK) par Pseudomonas aeruginosa
  • M. Vourc’h, C. Retière, G. David, A. Roquilly, A. Broquet, C. Jacqueline, K. Asehnoune

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.