Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La clairance préhospitalière du lactate prédit la mortalité chez le traumatisé sévère - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.039 
J. Kergueno 1, , T. Gauss 2, F.-X. Duchateau 3, P. Ecollan 4, N. Briole 5, J.-P. Tourtier 6, L. Rebillard 7, J. Sudrial 8, F. Godfroy 9, S. Hamada 10, A. Harrois 10, M. Raux 9

Groupe TRAUMABASE

1 Smur, Montfermeil 
2 Anesthésie 
3 Smur, Beaujon, Clichy 
4 Smur Pitié, Paris 
5 SAMU 91, Corbeil 
6 BSPP, Paris 
7 SAMU 77, Melun 
8 SAMU 974, La Réunion 
9 Anesthésie, Pitié-Salpêtrière, Paris 
10 Anesthésie, Bicêtre, Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’hémorragie est la première cause de décès précoce chez le traumatisé sévère. Les mécanismes physiologiques de compensation visant à maintenir l’hémodynamique rendent difficiles l’appréciation clinique d’une spoliation sanguine. L’objectif de cette étude est de montrer que la concentration sérique de lactate mesurée sur les lieux de l’accident (LactPréH) et son évolution au cours de la prise en charge préhospitalière (Clairance) permettent de prédire le pronostic et les besoins thérapeutiques hospitaliers des traumatisés sévères.

Matériel et méthodes

Analyse intermédiaire de données acquises du 1er janvier au 31 décembre 2013 dans le cadre d’une étude interventionnelle, prospective, multicentrique, initiée après accord du CPP. Inclusion des traumatisés sévères (présentant au moins un critère de Vittel) adressés en centre spécialisé, chez lesquels LactPréH était mesurée lors de la pose de la perfusion sur une goutte de sang veineux (StatStrip®, NovaBiomedical, États-Unis). Recueil des variables descriptives cliniques et biologiques. La clairance était définie par la différence entre la concentration sérique de lactate mesurée à l’arrivée à l’hôpital et LactPréH, rapportée à LactPréH, exprimée en %. Le critère de jugement principal était la mortalité à 28jours. Les critères de jugement secondaires étaient la nécessité d’un geste d’urgence à l’arrivée en centre spécialisé (drainage thoracique, chirurgie d’hémostase, embolisation, transfusion de concentrés érythrocytaires [CE], administration de catécholamines), la sévérité des lésions (Injury Severity Score ISS>15), la survenue d’un choc hémorragique (transfusion>6 CE en 24heures) et un séjour en réanimation2jours. Données présentées en moyenne±écart-type ou médiane [interquartiles]. Variables comparées au moyen d’un test de Fisher. Risque bilatéral alpha fixé à 5 %.

Résultats

Cent soixante-douze patients ont été inclus sur la période d’étude, dans les suites d’un traumatisme fermé dans 159 (92 %) cas, majoritairement secondaire à un accident de la voie publique. L’ISS était de 13 [9–22]. Le score de Glasgow, la pression artérielle systolique, la fréquence cardiaque et la SpO2 à l’arrivée des secours médicalisés étaient respectivement 15 [13–15], 114±33mmHg, 93±25min−1 et 99 [95–100]%. La concentration en hémoglobine était de 14 [13–15]g.dL−1. Seule la sévérité des lésions pouvait être prédite par une valeur de LactPréH>2,2mM.l−1 OR=2,3 IC95(1,1 ; 4,7) p=0,02. Une diminution d’au moins 20 % de LactPréH permettait de prédire la mortalité à 28jours OR=0,2 IC95(0,1 ; 0,8) p=0,01.

Discussion

Cette analyse intermédiaire montre qu’une valeur de LactPréH élevée chez un traumatisé sévère est associée à un ISS>15. Une diminution d’au moins 20 % de LactPréH au cours de la prise en charge préhospitalière est associée à une diminution de la mortalité à 28jours. La confirmation de ces résultats au terme de l’étude permettrait d’envisager l’utilisation de la valeur de lactate veineux comme élément de triage des traumatisés sévères.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A18 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lactate veineux et déficit en base ont des valeurs pronostiques identiques chez le traumatisé sévère
  • R. Baumgarten, A. Harrois, S. Hamada, T. Gauss, M. Raux, Groupe TRAUMABASE
| Article suivant Article suivant
  • Impact pronostique de l’augmentation de la troponine Ic à la phase initiale du traumatisme grave
  • A. Foucrier, M. Decavele, S. Pease, T. Gauss, C. Paugam-Burtz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.