Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Appel au premier jour post opératoire et incidence de la douleur et des nausées-vomissements : expérience d’un centre ambulatoire en 2013 - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.313 
E. Bourgeois 1, , A. Cousin 2, C. Chatel 1, M. Gentili 1
1 Anesthésie réanimation 
2 Unité ambulatoire, CHP Saint-Grégoire, Saint-Grégoire, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La douleur post opératoire (DPO) et les nausées vomissements post-opératoires (NVPO) sont les principaux facteurs de morbidités liés à l’anesthésie ambulatoire. Des recommandations ad hoc ont été formalisées (SFAR 2009). Le suivi de la qualité des soins et de la satisfaction des patients en ambulatoire a été recommandé (HAS 2010). Cependant, ces données sont encore peu disponibles en France.

Matériel et méthodes

Dans notre institution, une ordonnance standardisée d’antalgiques (pallier 1 et 2 voire 3) est remise et expliquée dès la consultation pré anesthésique en fonction de la DPO prédite. Un protocole gère la DPO et les NVPO avant le retour au domicile.

L’évaluation est réalisée par appel téléphonique du patient à J1 post opératoire : des questions en lien avec la littérature récente lui sont posées (Tableau 1), par les infirmières de l’unité.

Résultats

Sur les 11104 interventions réalisées en ambulatoire de janvier à décembre 2013, 5741 questionnaires ont été complétés (les actes d’endoscopie digestives ont été exclus). Ces interventions chirurgicales concernent 8 groupes de spécialité (chirurgie viscérale, gastroentérologie et proctologie (10 %) ; gynécologie (7 %) ; chirurgie maxillofaciale, ORL et stomatologie (17 %) ; ophtalmologie (20 %) ; orthopédie (32 %) ; chirurgie plastique (1 %) ; urologie (5 %) ; chirurgie vasculaire et thoracique (7 %).

Discussion

L’incidence des NVPO à domicile est extrêmement faible par rapport à la littérature récente (au-dessus de 20 %) [1]. L’évaluation précise (avec outil de mesure reproductible) de la DPO au domicile est rare. Deux études anciennes [2, 3] rapportent une ENS4 dans plus de 30 % des cas. Ces différences sont probablement expliquées par l’évolution des pratiques. En ce qui concerne la satisfaction globale des patients, elle est élevée, tout comme dans la majorité des études.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A180-A181 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Indicateur pour la chirurgie ambulatoire : taux de rotation ou temps de présence ?
  • D. Fatah, M. El kamel, Q. Cellier, P. Karajyan, C. Naulin Tessier, M. Roux, P. Papin, E. Berthonnaud
| Article suivant Article suivant
  • Description d’une filière de prise en charge ambulatoire pour la chirurgie traumatologique
  • D. Candille, N. Vialles, P. Cuvillon, C. Boisson, J. Ripart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.