Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégie transfusionnelle en orthopédie - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.306 
A.-L. Saint-Pol , P. Haidopoulo, E. Ribette, C. Degryse, F. Sztark
 SAR I, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Des modifications dans la gestion des commandes de sang (mise en place d’un pneumatique d’approvisionnement) ont été mises en place au sein du bloc de chirurgie orthopédique du CHU de Bordeaux au cours de l’année 2013. À cette occasion, une évaluation des pratiques transfusionnelles et d’épargne sanguine a été réalisée.

Matériel et méthodes

Tous les patients devant bénéficier d’une chirurgie orthopédique majeure ont été inclus prospectivement durant l’année 2013. Pour chaque patient, nous avons recueilli les données démographiques, les techniques d’épargne sanguine réalisées en péri-opératoire, le saignement, le nombre de produits sanguins labiles (PSL) utilisés et la mise en réserve de PSL à l’EFS. Les résultats sont présentés sous la forme de moyenne±SD, médiane [min, max] ou pourcentage.

Résultats

Six cent trente-cinq patients ont été inclus. Les résultats sont présentés dans le Tableau 1. La transfusion autologue différée (TAD) concerne 22 patients. Seuls 4 patients ont reçu leur TAD en totalité ; 6 ne l’ont pas du tout reçu. Le taux d’hémoglobine à la sortie de SSPI est en moyenne d’un point inférieur chez les patients ayant bénéficié d’une TAD. L’acide tranexamique (ATX) est très peu utilisé dans notre pratique (n=6) ainsi que le fer intraveineux (n=4). L’EPO n’est pas utilisée dans notre centre.

Discussion

La mise en réserve de CGR est largement pratiquée dans notre centre, mais moins de la moitié des CGR sont utilisés. L’utilisation d’un système d’autotransfusion peropératoire permet l’économie de PSL. En postopératoire on retrouve une disparité d’utilisation de redon récupérateur (notamment en chirurgie du rachis, avec l’utilisation fréquente en peropératoire de colle biologique ou d’antibiotique in situ). La TAD est très peu pratiquée, et surtout les CGR ne sont pas utilisés en totalité pour tous les patients. C’est une technique qui est de moins en moins utilisée en France [1]. Nous remarquons une sous-utilisation de l’ATX notamment pour les PTG, où son efficacité a été prouvée [2], et l’absence d’utilisation d’EPO, pratique moins utilisée [3]. Cette étude montre la difficulté de la gestion du saignement en chirurgie orthopédique. La stratégie transfusionnelle peut être améliorée avec notamment une adaptation de la mise en réserve de CGR, et des techniques d’épargne sanguine (ATX). La TAD est une technique onéreuse qui doit être plus ciblée, alors qu’il faudrait développer l’administration préopératoire de fer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A187-A188 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le rivaroxaban n’est pas associé à un saignement plus important après arthroplastie totale de hanche
  • A. Salomon, M. Detave, E. Lorne, P. Mertl, A. Gabrion, H. Dupont
| Article suivant Article suivant
  • Audit sur la prévention de la maladie thromboembolique postopératoire au Maroc
  • K. Khaleq

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.