Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation du raisonnement clinique des DESAR bénéficiant de groupes d’échange de pratiques : une étude contrôlée non randomisée - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.329 
J. Abily 1, , V. Compère 1, J. Moriceau 1, A. Gouin 1, B. Veber 1, H. Dupont 2, E. Lorne 2, J.-L. Fellahi 3, J.-L. Hanouz 3, J.-L. Gérard 3, L. Sibert 4, B. Dureuil 1
1 Anesthésie – Réanimation Chirurgicale, CHU de Rouen, Rouen 
2 Anesthésie – Réanimation Chirurgicale, CHU d’Amiens, Amiens 
3 Anesthésie – Réanimation Chirurgicale, CHU de Caen, Caen 
4 Urologie, CHU de Rouen, Rouen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le DESAR est confronté à des situations qu’il doit prendre en charge en urgence dans lesquelles persiste une part d’incertitude. Il doit ainsi faire intervenir son raisonnement clinique. Les groupes d’échange de pratique (GEP) sont une méthode d’enseignement faisant intervenir la technique d’apprentissage par les pairs : elle permettrait d’accroître les qualités du raisonnement clinique. Dans notre étude, nous avons voulu évaluer l’impact de l’enseignement par des GEP, dirigés par un anesthésiste senior, sur le raisonnement clinique des DESAR, mesuré par des tests de concordance de script (TCS).

Matériel et méthodes

Nous avons réalisé une étude prospective, contrôlée, non randomisée, multicentrique dans les CHU de Caen, Rouen et Amiens. Nous avons évalué, à l’aide des même TCS, le raisonnement clinique des DESAR de deux groupes. Un premier groupe, le groupe GEP, était composé des DESAR du CHU de Rouen bénéficiant d’un enseignement à l’aide des GEP. Un deuxième groupe, le groupe contrôle, était composé par les DESAR des CHU de Caen et Amiens. Les deux groupes avaient les mêmes objectifs d’enseignement. Le critère principal de jugement était la comparaison de la performance des deux groupes aux TCS, exprimée en degré de concordance avec un panel d’experts, évalué par une note sur 100 [intervalle de confiance à 95 %]. Le critère secondaire était la différence de scores aux TCS entre les DESAR selon leur niveau d’expérience et avec le panel d’experts. Les comparaisons entre les variables distribuées selon la loi normale ont été effectuées en utilisant un test t unilatéral paramétrique. Les variables ne suivant pas la loi normale ont été analysées en utilisant le test de Kruskall–Wallis pour les comparaisons multiples. Un calcul d’effectif a priori a été effectué. Notre étude a reçu un avis positif du comité d’éthique.

Résultats

Quarante-deux DESAR ont été inclus dans chaque groupe. La performance aux TCS était meilleure dans le groupe GEP (64 % [62,1–66 %]) que dans le groupe contrôle (60 % [57,5–62,8 %]) (p=0,004). De plus, l’ensemble des DESAR, quel que soit leur niveau d’expérience, avait significativement de moins bons résultats que le panel d’experts, à l’exception des DESAR de dernière année bénéficiant de l’enseignement par les GEP.

Discussion

Notre étude suggère que les groupes d’apprentissage par les pairs, dirigés par un anesthésiste senior, pourrait améliorer la qualité du raisonnement clinique des DESAR, mesuré par des tests de concordance de script. La réalisation d’une étude prospective, randomisée, permettrait de confirmer ces résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A196 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Administration des molécules sédatives en réanimation : Pourquoi un décalage entre prescription et administration ?
  • C. Moch, L. Exbrayat, G. Marcotte, S. Pereira, B. Floccard, O. Martin, C. Paillet, C. Guillaume, C. Pivot, T. Rimmelé
| Article suivant Article suivant
  • Peur de l’évaluation négative en simulation haute-fidélité chez des internes d’anesthésie-réanimation
  • C. Bauer, T. Rimmelé, A. Duclos, N. Prieto, J. Secco, J.-C. Cejka, M. Lilot, S. Grousson, A. Friggeri, P.-Y. Carry, B. Bui-Xuan, J.-J. Lehot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.