Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’enfant polytraumatisé : relever le défi de la prise en charge interdisciplinaire à l’aide de la simulation sur site - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.336 
C. Chauvin 1, , C. Bopp 1, G. Mahoudeau 1, I. Lacreuse 2, P. Diemunsch 1, T. Pottecher 3
1 Anesthésie-réanimation hôpital de Hautepierre 
2 Chirurgie pédiatrique, CHU de Strasbourg 
3 Unité de simulation pédagogique, Université de Strasbourg, Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La prise en charge de l’enfant polytraumatisé (EP) nécessite une équipe multidisciplinaire entraînée. Devant la gravité et la relative rareté de cette situation, la formation interdisciplinaire par la simulation est indispensable pour développer le travail en équipe. Les buts de ce travail sont la validation (1) de notre protocole institutionnel de prise en charge de l’EP et (2) de son adéquation aux attentes de formation des acteurs de santé.

Matériel et méthodes

Un questionnaire a été proposé à l’ensemble des intervenants médicaux et paramédicaux du bloc opératoire (BO) de chirurgie pédiatrique du CHU afin d’évaluer les connaissances, les attentes en matière de prise en charge de l’EP et la perception du travail en équipe. Une session de simulation in situ est organisée comme suit : au cours d’une matinée opératoire, un appel du réanimateur pédiatrique par le SAMU annonce l’arrivée d’un EP, puis un enfant de 10 mois (mannequin haute-fidélité) est amené à l’entrée du BO selon le protocole local. Il est atteint d’un traumatisme crânien, abdominal et du membre supérieur consécutif à un accident de la voie publique. L’enfant a été intubé et ventilé par le médecin du SAMU. Son hémodynamique est instable. Le scénario simule ensuite une prise en charge réelle : appel de l’ensemble des intervenants, examens cliniques, voies d’abord supplémentaires, FAST écho, libération d’un lit en réanimation. Le scénario est arrêté quand le transfert pour body-scanner est décidé. Cette simulation est immédiatement suivie d’un débriefing. Un questionnaire de satisfaction est remis aux participants. Un questionnaire identique à celui proposé avant la séance de simulation a été de nouveau adressé à l’ensemble des acteurs du BO.

Résultats

Le premier questionnaire remis aux 48 professionnels travaillant au BO a été rempli par 50 % d’entre eux. Parmi les répondeurs, seuls 50 % connaissaient l’existence du protocole institutionnel de prise en charge de l’EP, 60 % affirmaient connaître le rôle des autres intervenants et 92 % souhaitaient bénéficier d’une formation pour se sentir plus à l’aise. Le même questionnaire remis à l’issue de la simulation a été complété par 71 % des participants La proportion des professionnels qui ont alors connaissance du rôle des autres intervenants passe à 88 %. Le débriefing a permis de vérifier que les objectifs pédagogiques ont été atteints et a permis de proposer des actions d’amélioration des pratiques. Tous les apprenants sont satisfaits ou très satisfaits de de la session, de son organisation au BO, de l’intérêt scientifique, de sa valeur pédagogique, et du mode d’enseignement. Tous souhaitent l’organisation régulière de séances (Fig. 1).

Discussion

Le scénario simulé a suscité l’intérêt de tous pour la pris en charge de l’EP. Devant l’impact positif de cette démarche de nouveaux scénarii sont mis régulièrement en œuvre dans une démarche de qualité, de développement personnel et de performance d’équipe. Ils feront l’objet d’évaluations analogues à celle-ci.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A200 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Enquête nationale sur l’orientation en post-internat des titulaires du DES d’Anesthésie-Réanimation (DESAR) : comparatif 2012-2013
  • D. Lobo, C. Martin, Coordination Nationale du DESAR, J. Fusciardi, CFAR, B. Dureuil, FSM, J.-L. Gérard, Collégiale Nationale des PUPH d’AR, J. Mantz, Conseil National des Universités, B. Plaud, Commission formation initiale du CFAR
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison de 2 méthodes de débriefing après simulation sur le score de compétence technique : étude DEBRIEF-SIM
  • F. Ciceron, G. Besch, M. Benkhadra, Y. Gavand, J.-A. Rouge, S. Pili-Floury, E. Samain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.