Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude de faisabilité d’évaluation de la prise en charge de l’arrêt cardiorespiratoire intrahospitalier par simulation in situ : étude SIMACRIS - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.340 
O. Vincent 1, , Y. Brunin 1, 2, E. Samain 1, G. Capellier 3, C. Lambert 3, R. Colombo 4, S. Pili-Floury 1, 2
1 Pôle Anesthésie-Réanimation Chirurgicale, Centre Hospitalier Universitaire Besançon 
2 MedSim, Université Franche Comte 
3 Pôle Urgences Réanimation Médicale 
4 Direction des soins, Centre Hospitalier Universitaire Besançon, Besançon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

De nombreux centres de simulation ont été mis en place, ces dernières années pour former les personnels à la gestion des situations de crises. L’utilisation de locaux dédiés représente une limite que souligne la HAS [1] en recommandant que la simulation in situ se développe afin de former les personnels dans leur environnement professionnel. Il y a très peu de données concernant ce type de simulation. L’objectif de ce travail était d’évaluer la faisabilité d’une simulation in situ.

Matériel et méthodes

Ce travail prospectif observationnel monocentrique (NCT02065934) constitue la première phase d’une EPP visant à évaluer la performance des personnels du CHU de Besançon dans la prise en charge de l’ACR intra-hospitalier. Onze services (3 de secteur médical, 3 de secteur chirurgical et 5 de soins intensifs) ont été désignés par tirage au sort par la commission EPP de l’institution pour participer à l’étude. Le jour de l’évaluation, un mannequin de simulation de haute-fidélité (SimKelly, Laerdal™, Norvège) et un moyen d’enregistrement vidéo étaient disposés dans une chambre du service évalué. Après recueil de la non-opposition des participants, les caractéristiques du mannequin était détaillées au personnel. La régulation du SAMU était informée avant la réalisation du scénario. Le scénario était le suivant : déclenchement de l’appel malade pour douleur thoracique aigue, ACR sur FV à l’arrivée du personnel dans la chambre, fin de la simulation après 8minutes ou administration de 2 CEE. Un débriefing immédiat était effectué. Les critères d’évaluation étaient le nombre de séance réalisée par rapport au nombre de séance prévue, le temps d’installation TI du dispositif et le temps de simulation total TST entre le début du scénario et la fin du débriefing. La satisfaction des personnels, leur désir de participer de nouveau à ce type de séance et l’intérêt de la simulation étaient évalués ainsi que la durée de no flow et le % de temps de Massage Cardiaque Externe MCE/temps ACR. Les données étaient exprimées en moyenne±écart type ou en %.

Résultats

Onze séances (100 % des séances prévues) et 60 personnes ont participé. Le TI était de 50 min±10 et le TST de 32 min±8. L’intérêt pédagogique était jugé de bon à très bon dans 100 % des cas. 91 % ont trouvé la séance réaliste ou très réaliste. L’intégralité du personnel évalué s’est dite désireuse de renouveler l’expérience de façon régulière et est prête à recommander cet exercice. La durée de no flow et le % de temps de MCE/ACR étaient respectivement de 102 secondes±79 et 58 %±13.

Discussion

Nos résultats suggèrent la faisabilité de la simulation in situ comme première étape d’une EPP. Elle génère une satisfaction importante et permet de mettre en évidence la variabilité des performances d’un service à l’autre. D’autres travaux sont nécessaires pour valider l’impact de la simulation in situ.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A202-A203 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Simulation sur mannequin ou simulation informatique (serious game) ? L’exemple du syndrome coronaire aigu (SCA LIFE Logiciel Informatique de Formation et d’Évaluation)
  • E.-M. Amine, P. Pasquier, J. Rosencher, G. Steg, P. Carli, O. Varenne, A. Mignon, A. Tesniere
| Article suivant Article suivant
  • Simulation sur mannequin ou simulation informatique (serious game) ? L’exemple de l’hémorragie du post-partum (Hemosims)
  • A. Galland, P. Pasquier, M.-A. Kerneis, N. Monneins, D. Chassard, A.-S. Ducloy-Bouthors, F. Mercier, A. Tesniere, A. Mignon, L. Marcellin, T. Rackelboom

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.