Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Variations respiratoires des vélocités fémorales avec manœuvre respiratoire standardisée comme facteur prédictif de la réponse au remplissage vasculaire chez des patients en ventilation spontanée atteints de SRIS ou sepsis - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.358 
D. Colling 1, , P. Bortolotti 1, V. Colas 2, F. Dewavrin 2, J.L. Chagnon 2, F. Saulnier 1, S. Préau 1
1 Réanimation Salengro, Lille 
2 Réanimation, Valenciennes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le remplissage vasculaire (RV) est le traitement standard de l’hypovolémie, mais n’améliore pas toujours le statut hémodynamique des patients. Des indices prédictifs de la réponse au RV sont nécessaires afin de différencier les patients répondeurs des patients non-répondeurs [1]. Chez les patients en ventilation spontanée, la variabilité respiratoire des vélocités artérielles fémorales lors d’une manœuvre d’inspiration lente et profonde semble être un marqueur de réponse au RV [2]. Nous avons supposé que la variabilité des vélocités fémorales mesurée lors d’une manœuvre respiratoire standardisée serait prédictive de la réponse au RV chez des patients en ventilation spontanée présentant un sepsis sévère ou un syndrome de réponse inflammatoire systémique.

Matériel et méthodes

Après accord du comité de protection des personnes, nous avons réalisé une étude prospective bicentrique dans des services de réanimation et surveillance continue. Nous avons inclus des patients en ventilation spontanée, présentant des signes cliniques d’insuffisance circulatoire aiguë justifiant la mise en route d’un RV. Nous avons mesuré en Doppler les vélocités fémorales en ventilation spontanée normale et avec manœuvre respiratoire standardisée, ainsi que le volume d’éjection systolique du ventricule gauche en échocardiographie, avant et après RV par 500mL de colloïde. Nous avons calculé les variabilités des vélocités fémorales sensibilisées par une manœuvre standardisée partielle VVFsp, une manœuvre standardisée totale VVFst, ou en ventilation spontanée normale VVFns.

Résultats

Sur les 92 patients inclus dans l’étude, 52 (56,5 %) augmentaient leur volume d’éjection systolique10 % (répondeurs). Tous les patients présentaient un sepsis sévère (89,1 %) ou un syndrome de réponse inflammatoire systémique (10,9 %). Une VVFsp9,5 % prédisait la réponse au RV avec une sensibilité de 69,2 % et une spécificité de 57,5 %. Une VVFst10,5 % prédisait la réponse au RV avec une sensibilité de 75 % et une spécificité de 62,5 %. Une VVFns8,5 % prédisait la réponse au RV avec une sensibilité de 67,3 % et une spécificité de 63,4 %. (Fig. 1).

Discussion

La mesure des VVF, sensibilisées ou non par une manœuvre de respiration standardisée, permet d’améliorer la prédiction clinique de réponse au RV chez les patients en VS atteints de sepsis sévère ou de SRIS. Ces indices présentent cependant de nombreuses limites, et la standardisation de la VS n’améliore pas significativement leur pouvoir prédictif global. La manœuvre d’inspiration lente et profonde réalisée dans une précédente étude sensibilisait mieux ces paramètres [2], permettant une évaluation plus fiable de la précharge dépendance des patients en VS, mais pouvant être plus difficilement réalisable chez des patients de soins intensifs en insuffisance circulatoire aiguë [3].

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A213 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence des nausées et des vomissements postopératoires après cholécystectomie par voie cœlioscopique : remplissage vasculaire peropératoire par colloïdes versus cristalloïdes
  • K. Missaoui, M.M. Ben yahia, Z. Hannachi, Y. Marzougui, S. Ghedira, M. Houissa
| Article suivant Article suivant
  • La neurostimulation associée à l’injection de sérum glucosé peut-elle être une aide pour la localisation de la pointe de l’aiguille lors des blocs nerveux échoguidés ?
  • B. Abbal, O. Choquet, X. Capdevila

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.