Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude comparative : bloc axillaire échoguidé, technique périvasculaire, double injection versus triple injection - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.364 
I. Néfzi , K. Raies, J. Kouka, A. Ben Hamza, K. Raddaoui, O. Kaabachi
 Service d’anesthésie-réanimation, Institut kassab d’orthopédie, Mannouba, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le bloc axillaire est un bloc d’utilisation courante dans la chirurgie du membre supérieur. Ce bloc a bénéficié de la révolution échographique dans le domaine de l’anesthésie locorégionale. Des études récentes [1, 2] ont montré que le blocage des 4 troncs nerveux peut être remplacé en déposant l’anesthésique local autour de l’artère axillaire soit par une triple ou une double injection réduisant ainsi la durée de la performance et la rendant plus facile. L’objectif de cette étude est de comparer l’efficacité du bloc axillaire échoguidé réalisé en 2 injections à celle obtenue en 3 injections.

Matériel et méthodes

Après approbation du comité d’éthique et consentement éclairé, nous avons inclus dans cette étude prospective, randomisée en simple aveugle 60 patients ASA 1 et 2 programmés pour une chirurgie du MS en dessous du coude. La randomisation a été réalisée grâce à une table de permutation le matin de l’intervention en deux groupes :

– groupe triple injection ((GT) ; n=30) où 35mL de xylocaine adrénalinée 1,5 % ont été déposé autour de l’artère axillaire après avoir été formellement identifié par l’imagerie, 14mL à 6h de l’artère, 14mL à 12h et 7mL autour du nerf musculocutané ;

– groupe double injection ((GD) ; n=30) où 28mL de la même solution anesthésique a été déposé sous l’artère axillaire soit à 6h de celle-ci avec 7mL déposé autour du nerf musculocutané.

Nous avons relevé le temps d’imagerie (TI), le temps de ponction (TP), la durée de la performance (Tpf=TI+TP), le délai d’installation du bloc (le délai nécessaire pour avoir un score composite à 14, score sensitif testé par le pinprick test+score moteur) (DI), la durée totale de réalisation (DR=Tpf+DI), le nombre de ponctions, les complications potentielles ainsi que l’échec du bloc défini comme étant un score composite<14 trente minutes après sa réalisation. Une valeur p<0,05 était considérée significative.

Résultats

Les caractéristiques démographiques étaient comparables entre les deux groupes. Les blocs ont été réalisés par des seniors et des juniors en anesthésie réanimation. Aucun échec n’a été noté dans les 2 groupes. On a noté une réduction significative du TP (104,37 contre 246,20 secondes ; p=0,049) ainsi que de la durée totale de réalisation du bloc (245,74 contre 344,88 p=0,01) respectivement dans le GD et le GT. Il n’y a pas de différence significative dans le temps d’imagerie (21,57 contre 38,17secondes ; p=0,1), le délai d’installation du bloc 218,38 vs 298,71secondes dans respectivement le GD et le GT. Le nombre moyen de ponctions est le même dans les 2 groupes. Aucune complication n’a été notée dans les 2 groupes.

Discussion

Notre travail démontre que la technique de double injection guidée par échographie est aussi efficace et encore plus rapide à réaliser que la technique de triple injection. Cette technique pourrait être une méthode alternative au bloc axillaire d’apprentissage plus facile, facilitant l’utilisation de l’échographie pour les juniors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A216-A217 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Relation entre la longueur de nerf au contact de l’anesthésique local et le délai d’installation et la durée de l’analgésie après un bloc du nerf sciatique dans la région poplitée
  • E. Fournel, C. Fauche, E. Marret, L. Delaunay
| Article suivant Article suivant
  • Approche périvasculaire vs périnerveuse dans le bloc du nerf fémoral échoguidé
  • A. Jebri, K. Radaoui, F. Dhaouadi, S. Lajili, K. Raies, O. Kaabachi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.