Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la réponse des lymphocytes T éffecteurs et régulateurs à l’interleukine 7 chez des patients en choc septique - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.370 
G. Dupont 1, 2, , J. Demaret 2, F. Venet 2, 3, A. Lepape 4, A. Friggeri 4, J. Morel 1, G. Monneret 2, 3
1 Département d’anesthésie réanimation, centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne, Saint-Étienne 
2 Laboratoire d’immunologie, Hospices Civils de Lyon, Hôpital Édouard-Herriot 
3 Université Claude Bernard Lyon 1 
4 Réanimation, Hospices Civils de Lyon, centre hospitalier Lyon-Sud, Pierre-Bénite, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les états septiques restent la première cause de mortalité des patients de réanimation, malgré les progrès réalisés concernant sa prise en charge. Le déficit immunitaire induit par le sepsis chez ces patients est actuellement bien démontré. Entre autres, on observe de profondes altérations lymphocytaires (lymphopénie, diminution de la prolifération, augmentation de la proportion des lymphocytes T régulateurs (Treg)). Dans ce contexte l’immunothérapie semble une voie prometteuse. L’interleukine-7 (IL-7) est une cytokine indispensable au développement et à la prolifération des lymphocytes T. Son emploi lors d’essais cliniques chez des patients infectés par le VIH, de cancérologie, ou dans des modèles murins de choc septique a permis de restaurer les fonctions lymphocytaires et d’améliorer la survie des modèles animaux. L’objectif de ce travail est d’évaluer ex vivo sur sang total, la réponse des lymphocytes T effecteurs (Teff) de patients en choc septique à des doses croissantes d’IL-7 recombinante humaine (rhIL-7) en comparaison à la réponse des Treg qui expriment également le récepteur de l’IL-7 (CD127).

Matériel et méthodes

Onze patients en choc septique hospitalisés dans les services de réanimation des CHU de Saint-Étienne et de LYON SUD et 10 volontaires sains ont été inclus sains après obtention de leur consentement. Ex vivo, l’activation des lymphocytes T en réponse à des doses croissantes de rhIL-7 a été évaluée par la phosphorylation de STAT5 (pSTAT5). L’analyse a été réalisée en cytométrie de flux. Le protocole a reçu l’approbation du CPP de Lyon.

Résultats

Nous avons mis en évidence une réponse dose dépendante des Teff et Treg à la rhIL-7. Par ailleurs, le niveau maximal de réponse à la rhIL-7 des lymphocytes de patients septiques est similaire à celui des témoins. Les lymphocytes septiques restent donc activables. D’autre part, la réponse des Teff à la rhIL-7 est beaucoup plus importante que celle des Treg, avec une activation quasi spécifique des Teff vs Treg avec de faibles doses de rhIL-7 (rhIL-7 à 0,01ng/mL, p=0,0356, Fig. 1). Nous avons également pu observer que le niveau d’activation basale des Teff et Treg était plus élevé chez les patients septiques.

Discussion

Nous avons pu montrer que les Teff de patients en choc septique répondaient de manière dose dépendante à la rhIL-7, et étaient activables à un niveau similaire à celui de lymphocytes contrôles. Nous avons également observé une réponse préférentielle (voire presque exclusive à faible dose) des Teff versus Treg. Des résultats similaires ont été retrouvés en clinique dans des études portant sur le VIH et le cancer. À notre connaissance il s’agit de la première étude évaluant la réponse lymphocytaire à la rhIL-7 sur sang total de patients en choc septique. Nos résultats renforcent la possibilité d’une utilisation thérapeutique de l’IL-7 chez les patients septiques présentant une défaillance lymphocytaire avérée. En effet, les cellules restent activables et les Treg, cellules immunosuppressives, ne sont pas (ou peu) activées par de faibles doses d’IL-7.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A220 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La mesure en continu des pressions d’injection ou d’occlusion au cours des blocs nerveux périphériques : l’aiguille doit être prise en compte !
  • F. Djanikian, O. Choquet, B. Abbal, X. Capdevila
| Article suivant Article suivant
  • Le diagnostic d’infection des liquides biologiques par la mesure de la production instantanée des radicaux oxygénés
  • J. Bardon, A.-C. Lukaszewicz, V. Faivre, B. Huot, D. Payen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.