Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Critères épidémiologiques prédictifs ou non de l’acceptation du don d’organe par les proches des patients en état de mort encéphalique - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.384 
E. Dolla , H. Bout Dal Soglio, M. Eurin, S. Pease, S. Kandelman, C. Bonneville,

L’équipe de coordination de l’hôpital Beaujon

C. Paugam-Burtz
 Unité de réanimation chirurgicale polyvalente, Service Anesthésie-Réanimation, AP–HP hôpital Beaujon HUPNVS, Paris VII, Clichy, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Dans le cadre de l’activité de prélèvements d’organes et de tissus (PMOT), le refus du don reste un problème fréquent. Deux études anglo-saxonnes ont mis en évidence l’existence de critères épidémiologiques qui seraient associés à l’acceptation du don. Il s’agit de l’âge, du sexe et de la cause du décès. L’objectif de cette étude était de déterminer s’il existe des critères épidémiologiques prédictifs ou non de l’acceptation du don d’organe en France.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude épidémiologique rétrospective réalisée dans une coordination de PMOT du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2013. Tous les patients en état de mort encéphalique pour lesquels la question du don d’organe fut abordée par notre équipe ont été inclus. Ceux pour lesquels il existait une contre-indication médicale d’emblée, un obstacle judiciaire ainsi que ceux transférés d’un autre centre pour prélèvement d’organe n’ont pas été inclus. L’âge, le sexe, l’IGS II, la durée de séjour en réanimation et la cause du décès (traumatique ou non) ont été recensés. Une analyse statistique univariée dont les résultats sont exprimés en médiane [interquartiles] ou nombre et pourcentage a été réalisée.

Résultats

Parmi les patients, 279 ont été déclarés en état de mort encéphalique au cours des 6ans de la période d’étude. Aussi, 106 patients n’ont pas été inclus (44 transferts, 17 obstacles médicolégaux, 45 contre-indication médicale d’emblée). Parmi les patients, 173 dont 95 donneurs et 78 non-donneurs ; soit un taux de refus de 45 %, ont été étudiés. Les résultats sont présentés dans le tableau. L’âge médian du donneur était significativement plus élevé chez les donneurs que chez les non-donneurs (p=0,04) (Tableau 1).

Discussion

Dans ce travail, l’âge médian des donneurs apparaît significativement plus élevé que celui des non-donneurs. Ce résultat est contraire à celui de l’étude anglo-saxonne qui a montré une acceptation du don plus importante en cas de donneur plus jeune. Cette différence, probablement d’origine multifactorielle nécessiterait d’être confirmée par une étude multicentrique. L’analyse des critères socioéconomiques des patients et de leurs proches pourrait être un élément pertinent afin d’explorer cette différence et pour expliquer ce taux de refus plus élevé que dans la littérature.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A228 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les déterminants des décès des patients ayant consulté en urgence pour douleur thoracique : analyse de dossiers de réclamations 2009–2010
  • A.-L. Feral-Pierssens, T. Houselstein, P. Juvin
| Article suivant Article suivant
  • Vécu et ressenti des équipes préhospitalières face au prélèvement d’organes sur sujets décédés après arrêt cardiaque (DDAC)
  • M. Salvetti, J.-P. Desclefs, A. Le Jan, S. Ayllon-Milla, L. Foudi, T. Hung Trung, S. Benenati, E. Cesaero, N. Briole, D. Sapir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.