Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sédation par sévoflurane chez le patient traumatisé crânien : effet sur la pression intracrânienne (étude SEPIA) - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.047 
M. Mesnil , N. Zappella, S. Tanaka, J. Duranteau
 DAR, Réanimation Chirurgicale, CHU de Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le sévoflurane inhalé, administré via le dispositif Anaconda (ACD, Sebac©), permet une sédation stable, bien tolérée et rapidement réversible en réanimation [1]. À la phase initiale de prise en charge des patients traumatisés crâniens, une sédation par sévoflurane pourrait permettre une évaluation neurologique clinique précoce. Cependant, les halogénés, du fait de leurs propriétés vasodilatatrices, pourraient augmenter le débit sanguin cérébral et donc la pression intracrânienne (PIC) [2]. Il n’existe aucune donnée clinique chez les patients traumatisés crâniens. Le but de ce travail est donc de déterminer l’effet d’une sédation par sévoflurane sur la pression intracrânienne chez des patients traumatisés crâniens.

Matériel et méthodes

Cette étude a l’accord du CPP Paris-Hôtel Dieu (protocole P100206). Après obtention du consentement d’un proche, les patients de plus de 18ans admis en réanimation avec un traumatisme crânien sévère (Glasgow8), après stabilisation de la PIC sont sédatés par sévoflurane administré par l’ACD en fonction du BIS pendant 12h. Le sévoflurane est arrêté en cas d’augmentation de la PIC>30mmHg pendant plus de 15minutes, et le traitement par sévoflurane est considéré comme un échec.

Il s’agit d’une étude en ouvert, monocentrique en en 2 étapes (Design optimal de Simson) : une 1re étape consiste à inclure 6 patients. L’étude sera arrêtée et le traitement sera considéré comme non acceptable si le nombre d’échec est supérieur à 2. La 2e étape est la poursuite de l’étude jusqu’à 27 patients. Le traitement est considéré comme non acceptable si le nombre de succès est inférieur ou égal à 22. Si 5 patients sont en échec avant la fin de l’étude celle-ci sera arrêtée. Les critères secondaires sont la tolérance hémodynamique systémique (PAM : Pression artérielle moyenne) et cérébrale (IP : Index de pulsatilité au Doppler transcrânien) (Tableau 1 et Fig. 1).

Résultats

Les résultats sont exprimés en médiane (min-max). Dix patients ont été inclus pour l’instant : 1 femme et 9 hommes, âgés de 40ans (21–52), avec un IGS 2 à 48 (24–62). Le Glasgow initial médian était de 5 (3–8), avec une PIC à la pose de 16mmHg (1–40). Le délai par rapport au jour du traumatisme crânien est de 7jours (2–18). Aucun échec n’a été observé.

Discussion

Les résultats préliminaires de cette étude pilote sont encourageants quant à la faisabilité d’une sédation par sévoflurane chez les patients traumatisés crâniens. Deux augmentations isolées et transitoires de PIC ont été observées, correspondant à des soins (mobilisation et aspiration trachéale). Aucune augmentation durable de PIC n’a été constatée, et la tolérance hémodynamique et cérébrale semble bonne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A23 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Volume des glandes surrénaliennes à l’admission et défaillance d’organe à 24 h chez les patients traumatisés en choc hémorragique
  • D. Lemesle, S. Hamada, M. Ronot, S. Kerever, T. Gauss, J. Duranteau, C. Paugam Burtz
| Article suivant Article suivant
  • Le doppler transcrânien comme aide à la décision médicale en traumatologie crânienne
  • P. Bouzat, L. Almeras, P. Manhès, S. Thoret, J.-L. Bosson, J.-F. Payen, les investigateurs de l’étude TC-DTC

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.