Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le doppler transcrânien comme aide à la décision médicale en traumatologie crânienne - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.048 
P. Bouzat 1, , L. Almeras 1, P. Manhès 2, S. Thoret 2, J.-L. Bosson 2, J.-F. Payen 1

les investigateurs de l’étude TC-DTC

1 Pole Anesthesie-Reanimation 
2 Centre d’Investigation Clinique, CHU de Grenoble, Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les traumatisés crâniens mineurs et modérés (score de Glasgow 9-15) représentent la majorité des patients admis pour traumatisme crânien (TC). Bien que de présentation clinique initiale rassurante, 6 à 20 % de ces patients sont susceptibles de s’aggraver dans les sept jours suivant le traumatisme [1, 2]. L’objectif principal de ce travail a été de déterminer la valeur prédictive négative (VPN) du doppler transcrânien (DTC) à l’admission des patients ayant un traumatisme crânien mineur ou modéré et une TDM cérébrale peu grave chez qui le DTC à l’admission est considéré comme normal d’après une étude préalable [2] (vitesse diastolique, Vd25cm/s et index de pulsatilité, IP<1,25).

Matériel et méthodes

Il s’agissait d’une étude nationale multicentrique de cohorte prospective. Après accord du comité d’éthique (No IRB 5891), les patients stables sur les plans hémodynamique et respiratoire, de plus de 15ans, admis suite à TC mineur ou modéré avec une TDM cérébrale pathologique classée II selon la Traumatic Coma Data Bank ont été inclus. Les patients sous antiagrégants plaquettaires autre que l’aspirine et sous anticoagulants ont été exclus. Un DTC était réalisé dans les 8heures post-traumatiques sur les deux artères cérébrales moyennes ; la valeur de Vd la plus basse et la valeur d’IP la plus haute entre les deux côtés ont été retenues pour l’analyse statistique. L’aggravation neurologique était définie par une baisse du score de Glasgow de 2 points ou par tout traitement médical ou chirurgical pour raison neurologique dans les 7jours qui ont suivi le TC.

Résultats

Parmi les patients, 356 ont été inclus de 2011 à 2013 dans 14 centres hospitaliers en France. Vingt patients (6 %) ont présenté une aggravation neurologique dans les 7jours post-traumatique (15 patients avec une diminution du score de Glasgow et 5 patients avec un traitement pour aggravation neurologique). La comparaison univariée (test non paramétrique de comparaison de médiane) entre les patients aggravés et non aggravés est présentée dans le Tableau 1. Parmi les patients aggravés, 15 patients avaient un DTC pathologique et 5 un DTC normal. Parmi les patients non aggravés (n=336 patients), 265 patients avaient un DTC normal. La VPN du DTC pour la prédiction de l’aggravation neurologique précoce dans notre cohorte a donc été de 98,1 % (intervalle de confiance à 95 % : 95,7–99,4).

Discussion

Un DTC normal (Vd25cm/sec, IP<1,25) réalisé dans les 8 premières post-traumatiques a montré une excellente valeur prédictive de non-aggravation neurologique après un TC mineur ou modéré. L’apport du DTC est majeur pour le triage hospitalier de ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A24 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sédation par sévoflurane chez le patient traumatisé crânien : effet sur la pression intracrânienne (étude SEPIA)
  • M. Mesnil, N. Zappella, S. Tanaka, J. Duranteau
| Article suivant Article suivant
  • Carnitine libre plasmatique chez le patient polytraumatisé : influence de l’association à un traumatisme crânien
  • G. Faure, J.-M. Conil, S. Ruiz, V. Minville, A. Rouget, B. Bourdet, B. Georges, T. Geeraerts, O. Fourcade

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.