Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison de la mesure du débit cardiaque en continu par Cathéter de Swan Ganz, Vigiléo et Mostcare - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.417 
C. Poquet 1, , M. Durand 1, D. Fevrier 2, C. Mourey 3, J.F. Payen 4, P. Albaladejo 1
1 Pôle Anesthésie Réanimation, CHU de Grenoble, Grenoble 
2 Institut supérieur d’ingénieur de Franche Comté, Besancon 
3 Pôle d’anesthesie réanimation, CHU 
4 Chef de pole, anesthesie réanimation, Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La technique de référence de mesure du débit cardiaque est la thermodilution par bolus grâce à un cathéter de Swan Ganz. La mesure continue a été validée en pratique clinique. De nouvelles techniques moins invasives basées sur l’analyse du contour de l’onde de pouls ont été développées : le Vigileo, (FloTrac TM, Edwards Lifesciences, Irvine, CA, États-Unis), et le Most Care, PRAM (Vytech HealthTM, Padova, Italie). Aucune étude n’a comparé en continu les 3 techniques [1]. L’objectif de cette étude est de comparer en postopératoire de chirurgie cardiaque la mesure du débit cardiaque continu pendant 18h par les deux moniteurs Vigiléo et Most Care à la thermodilution continue par Swan Ganz.

Matériel et méthodes

Après avis favorable du comité de protection des personnes et accord des patients, 19 patients porteurs d’une Swan Ganz opérés de chirurgie valvulaire, en bas débit cardiaque ont été inclus (y compris si arythmie ou pacemaker). En postopératoire, pendant environ 18h, 3 signaux étaient enregistrés sur un ordinateur à partir d’un système d’enregistrement PowerLab. (AD Instruments) : (1) la mesure de débit cardiaque continu (DCC) par thermodilution d’un moniteur Vigilance II CCO system ; (2) la courbe de pression artérielle échantillonnée à 1000Hz ; (3) le signal ECG. Secondairement la courbe de pression artérielle était injectée dans un simulateur de pression dont les caractéristiques dynamiques étaient surveillées, puis transmise simultanément aux débitmètres cardiaques Mostcare et Vigileo. Ces mesures étaient comparées aux mesures de Swan Ganz de DCC toutes les 9 secondes. Vingt pour cent des valeurs de débit du Mostcare et du Vigileo les plus éloignées étaient supprimées. Les méthodes de mesure de DCC étaient comparées par régression linéaire et calcul du coefficient de corrélation de Pearson. La méthode de concordance de Bland et Altman était utilisée pour déterminer le biais et les limites de concordance ; un pourcentage d’erreur, calculé par test de Critchley, inférieur à 30 % était retenu comme critère d’équivalence des 2 méthodes.

Résultats

La moyenne du DCC était de 4,1 L/min pour la Swan Ganz, de 4,6 L/min pour le Vigileo et de 3,8 L/min pour le Mostcare. Le coefficient de corrélation entre Vigiléo et thermodilution était de 0,89 (p<0,0001, r2=0,68). Le biais était de–0,9 L/min, et les limites de concordance de 1,3 L/min. Le pourcentage d’erreur était de 29 %. Le coefficient de corrélation entre Most Care et thermodilution était de 0,7 (p<0,0001, r2=0,19). Le biais était de 0,9L/min, et les limites de concordance de 1,6 L/min. Le pourcentage d’erreur était de 44,9 % (Fig. 1)

Discussion

La concordance entre vigileo et thermodilution continue est bonne, et modeste entre Mostcare et thermodilution continue. Certains auteurs [2] proposent un pourcentage d’erreur à 45 %, en intégrant que la thermodilution présente elle même un pourcentage d’erreur de±20 %.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A247 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les variations de l’indice de perfusion au cours d’une épreuve de remplissage vasculaire peuvent-elles en évaluer l’efficacité ?
  • M.-O. Fischer, T. Bintener, J.-L. Gérard, J.-L. Hanouz, J.-L. Fellahi
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison des variations de volume d’éjection systolique entre l’EsCCO et le Doppler œsophagien en chirurgie abdominale lourde (résultats préliminaires)
  • M. Caron, F. Bart, E. Gayat, A. Mebazaa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.