Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ponction sous échographie : apport de l’échoguidage par GPS - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.422 
M.-C. Fèvre 1, , C. Vincent 2, J.-L. Bosson 3, J.-F. Payen 1, P. Albaladejo 1
1 Pôle d’anesthésie-réanimation 
2 Pôle de Pharmacie, CHU de Grenoble 
3 Laboratoire TIMC UMR CNRS UJF 5525, Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les ponctions réalisées selon les repères anatomiques pour la pose de voies veineuses centrales sont associées à des complications [1] type ponction artérielle, pneumothorax. L’échoguidage les diminue [2] mais nécessite une ponction strictement dans le plan de la sonde d’échographie. Grâce aux échographes munis d’un système GPS (Guidance Positioning System) affichant une projection de la progression de l’aiguille et le point d’intersection avec le plan de la sonde, la ponction hors plan est possible. L’habileté et la dextérité pour la réalisation de ponctions est variable, dépendant de l’apprentissage, de l’expérience mais aussi d’autres facteurs [3] comme la latéralité, la pratique de musique ou de jeux vidéo. Le but de cette étude est de comparer l’habileté de trois groupes de professionnels pour atteindre des cibles sur un fantôme en utilisant soit l’échoguidage dans le plan sans GPS soit l’échoguidage hors du plan avec GPS.

Matériel et méthodes

Quarante-et-un MAR (Médecin Anesthésiste-Réanimateur), 41 DESAR (Interne DES Anesthésie-Réanimation) et 39 IADE (Infirmière Anesthésiste) ont réalisé trois tâches sans GPS et avec GPS : ponction dans le vaisseau, ponction à droite et à gauche du nerf. Ces ponctions étaient réalisées sur un fantôme en silicone intégrant deux éléments représentant un vaisseau et un nerf. L’appareil d’échographie SonixGPS (Ultrasonix) a été utilisé. L’expérience et l’apprentissage à la ponction sous échographie, la latéralité, la pratique de la musique et des jeux vidéo ont été notés. Le critère de jugement principal était le temps pour atteindre les différentes cibles. Le nombre de ponction et la coordination mains-yeux étaient également évalués.

Résultats

Sans GPS, le personnel expérimenté (MAR, DESAR) met significativement moins de temps et commet moins d’erreurs que le personnel non expérimenté (IADE). Les temps pour réaliser les trois tâches étaient significativement diminués avec GPS (Ponctions dans le vaisseau 79±95s sans GPS vs 30±24s avec GPS ; à droite et à gauche du nerf, respectivement 39±27s et 162±168s sans GPS, 26±17s et 25±16s avec GPS). Avec GPS, les différences significatives entre professionnels expérimentés ou non ne sont plus retrouvées (Fig. 1). En analyse multivariée, les facteurs expliquant un court délai pour atteindre les cibles sans GPS étaient, pour les trois groupes, l’expérience et la pratique de jeux vidéo. Ces facteurs n’étaient pas retrouvés lors des ponctions avec GPS.

Discussion

Dans cette étude, il existe une grande variabilité dans la réalisation des ponctions sous échographie. Cette variabilité est en grande partie expliquée par l’expérience des différentes catégories de professionnels. La pratique des jeux vidéo est également un des facteurs retrouvé. La technique GPS appliquée sur ce modèle de simulation a permis d’améliorer les performances lors de la réalisation des tâches : gain de temps, suppression de la variabilité individuelle, augmentation du taux de succès ; et ce quelle que soit la catégorie professionnelle : personnel formé ou non à ce type de geste.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A249-A250 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du monitorage de la fréquence respiratoire par méthode acoustique non invasive dans le cadre d’une intoxication médicamenteuse volontaire ou éthylique aux urgences
  • Y. Guechi, A. Pichot, D. Frasca, F. Rayeh-Pélardy, B. Debaene, J.-Y. Lardeur, O. Mimoz
| Article suivant Article suivant
  • La pose de voies veineuses centrales : un exemple de coopération médico-infirmière
  • H. Rosay, A. Boiza, M. Cellupica, C. Thoumazet, H. Sebban, P. Bachmann, S. Martin-Pouderoux, F. Montange, E. Aubert, C. Tassin, B. Valleix, L. Maire, J. Mazeres

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.