Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact des conditions de travail sur la santé du personnel d’un service d’anesthésie de CHU - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.442 
M. Ahmed 1, , T. Chevray 2, S. Ponsonnard 1, M. Druet-Cabanac 2, N. Nathan 1
1 Anesthésie Réanimation 
2 Médecine du travail, CHU de Limoges, Limoges, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Deux enquêtes récentes mettent en évidence un retentissement des conditions de travail sur la santé psychoaffective des personnels de bloc opératoire [1, 2]. Le but de cette étude était d’évaluer l’impact des contraintes de travail sur la santé des médecins anesthésistes (MAR) et du personnel non médical (PNM) d’un service d’anesthésie de CHU.

Matériel et méthodes

Cette étude observationnelle, transversale, descriptive et comparative a été menée de juillet à septembre 2013. Un autoquestionnaire anonyme a été adressé à chaque membre du service. L’échelle de Maslach Burn-Out Inventory (MBI) a permis de repérer les personnes en état d’épuisement émotionnel élevé (EEE). L’EEE était défini par un score MBI à plus de 27. Le niveau de stress était recherché grâce à l’échelle de mesure de stress psychologique MPS-9. Une échelle de Karasek a permis de définir les modalités de travail : passif, détendu, surchargé ou dynamique. Un dépistage des troubles musculo squelettique (TMS) a été effectué grâce à la partie spécifique du questionnaire TMS de l’Institut Nationale de Recherche en Santé. La comparaison des fréquences a été effectuée par un test de Khi2.

Résultats

Quatre-vingt-deux réponses (51,2 % de participation ; sex-ratio 0,46 ; 40,7±10,4ans ; 24,4 % de MAR et 75,6 % de PNM) ont été obtenues. Un EEE a été objectivé chez 18,8 % des répondants (35 % des MAR et 13,3 % des PNM). Toutes les personnes présentant un EEE avaient un état de stress excessif. Un état de stress excessif était observé chez 79,0 % des MAR et 54,1 % des PNM. L’EEE élevé s’accompagnait plus de TMS cervicaux (75 % vs. 58,2 %, p=0,0001), vertébraux thoraciques (80,0 % vs. 47,7 %, p<0,0001), de l’épaule (53,3 % vs. 29,8 %, p<0,0001) et du poignet (40,0 % vs. 17,9 %, p<0,0001). Un travail surchargé était objectivé chez 26 % des répondants. Il était dynamique chez 32 %, passif chez 22 % et détendu chez 21 % des répondants. Aucun participant n’était en situation de burn-out. L’analyse multivariée à la recherche de facteurs favorisants est donnée dans le Tableau 1.

Discussion

Ce type d’enquête permet d’identifier les facteurs critiques d’amélioration de l’organisation du travail au sein d’un service d’AR pour améliorer la santé au travail en anesthésie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A261-A262 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’Hôpital Public sous tension démographique en Île-de-France à l’horizon 2020 ?
  • S. Pontone, N. Brouard, J. Hubin, S. Dahmani
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de la fréquentation d’un service intégré d’aide et de soutien aux professionnels de l’anesthésie-réanimation (MAR et IADE) et à leurs proches, à 6 mois de son ouverture par le CFAR
  • M.-A. Doppia, on behalf of Commission SMART, T. Lieutaud, F. Bonnet, M. Levy, J. Fusciardi, J.-M. Serrat, P. Schoeffler, A. Bensahhou, D. Goumard, G. Mion, R. Torrielli, W. Fourche, E. Podyma, S. Arzalier, Commission SMART (Santé des médecins anesthésistes réanimateurs au travail) du CFAR

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.