Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête sur la motivation du choix de la spécialité Anesthésie-Réanimation par les nouveaux résidents en Tunisie - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.445 
A. Rebai , M. Bousselmi, S. Jaziri, D. Sebki, A. Ammous, A. Cherif
 Anesthésie-Réanimation, CHU La Rabta, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’anesthésie-réanimation (AR) est une spécialité offrant un vaste éventail d’opportunités d’exercice dans les secteurs publique et privé. En Tunisie, au concours de résidanat 2014, 57 postes étaient ouverts dans cette spécialité, soit le plus grand nombre par rapport aux autres spécialités. Nous avons mené une enquête dont l’objectif était de déterminer les critères de choix qui guident les résidents, d’identifier leurs éventuelles appréhensions, ainsi que leurs perspectives d’avenir concernant notre spécialité.

Matériel et méthodes

C’est une enquête descriptive réalisée à l’aide d’un questionnaire qui a été remis à chaque résident ayant choisi l’AR lors de l’affectation des spécialités en Tunisie. Ce questionnaire comprenait 22 questions portant sur les données démographiques, les motivations et les appréhensions de chaque nouveau résident. Les réponses écrites ont été recueillies immédiatement, puis analysées.

Résultats

Nous avons obtenu 54 réponses sur 57 questionnaires, soit un taux de réponse de 96 %. La moyenne d’âge était de 27,3ans. Deux cas de parent anesthésiste-réanimateur ont été relevés. L’initiation à la réanimation au cours d’un stage d’internat était présente dans 30 % des cas en AR, 22 % en réanimation médicale et 33 % aux urgences. Le choix de la spécialité a été fait par conviction dans 56 % des cas. L’aspect technicité ainsi que les multiples ouvertures de la spécialité ont été le moteur du choix respectivement dans 70 % et 81 % des cas ; le dynamisme dans 67 % des cas et la gestion de l’urgence dans 52 % des cas. Le « mauvais classement » a influé dans 43 % des cas. L’ordre d’importance des appréhensions est inversé entre les hommes et les femmes et le nombre de gardes ou le nombre d’heures par jour inquiète moins les femmes que le risque médicolégal. Pour les perspectives d’avenir ; les résidents se projettent également dans le secteur public ou à l’étranger, plus que dans le privé : respectivement 37 %, 35 % et 19 %.

Discussion

Cette enquête montre que l’AR attire autant d’hommes que de femmes. Plus de la moitié a fait ce choix par conviction. L’attrait principal de la spécialité est la multitude d’opportunités qu’elle offre à long terme. La première appréhension était le nombre important d’heures de travail par jour suivi par la fréquence des gardes. Les perspectives d’avenir au moment du choix semblent être à part égale le secteur publique ou l’exercice à l’étranger aux dépends de l’exercice privé. Il serait intéressant de poursuivre par un autre questionnaire destiné aux résidents en fin de cursus, afin de préciser d’autres points attrayants de la spécialité grâce à l’expérience accumulée et de corriger peut-être certaines idées reçues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A263-A264 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La démographie des anesthésistes réanimateurs à l’horizon 2019 : plus favorable en France, déficitaire en Île-de-France avec persistance d’une inadéquation à la demande de soins
  • S. Pontone, N. Brouard, J. Hubin, Y. Nivoche
| Article suivant Article suivant
  • Le médecin anesthésiste-réanimateur intermittent (MARI) dans la région Rhône Alpes : combien ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?
  • R. Caillierez, G. Romero, T. Lieutaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.