Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation du syndrome d’épuisement professionnel dans un service d’anesthésie réanimation - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.448 
J.-L. Hanouz , M.-A. Doppia, C. Buléon, A.-L. Lepori, T. Simonet-Grosset, J.-L. Gerard
 Pole Réanimations Anesthesie SAMU, CHU de Caen, Caen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome d’épuisement professionnel (SEP) ou « burnout » touche particulièrement les professions de santé et ses effets délétères pour le soignant, le patient et l’institution sont démontré [1]. La conjonction d’une évolution démographique défavorable associée à une augmentation des contraintes médicoéconomiques et organisationnelles au sein de notre établissement constitue une situation à risque. Nous avons donc souhaité évaluer différentes composantes de l’état de santé des médecins (MAR) et des internes d’anesthésie réanimation (DESAR) dans notre établissement.

Matériel et méthodes

Nous avons réalisé une enquête anonyme auprès de tous les médecins et internes d’anesthésie réanimation du centre hospitalier universitaire de Caen. Une information collective de la démarche expliquant ses raisons, sa méthode, et ses implications futures a été réalisée en amont. L’enquête s’est déroulée du 24 février au 21 mars 2014. Un questionnaire anonyme a été proposé aux médecins et internes afin de recueillir le statut hospitalier, l’âge, le nombre d’enfant à charge, l’échelle Hospital Anxiety and Depression (HAD), les scores du Malasch Burnout Inventory (MBI), et l’échelle d’Epworth explorant la somnolence diurne. Pour remplir le questionnaire, les répondeurs ont été invités à se rendre sur les pages AUTOTESTS mises en ligne sur le site du CFAR (Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs) dans le cadre de son nouveau service d’aide et de soutien et du no Vert. Le SEP a été déclaré présent si l’une au moins des 3 dimensions explorées présentait un score élevé. Sa gravité a été catégorisée en faible, moyenne, et grave selon qu’un, 2 ou 3 dimension possédait un score élevé respectivement. Les données sont présentées sous forme d’effectif (%) ou de médiane [1er quartile–3e quartile]. L’analyse statistique a utilisé les tests de Mann-Whitney et le test du Khi2.

Résultats

Le taux de participation a été de 73 % pour les MAR et 74 % pour les DESAR. La prévalence du SEP dans notre échantillon a été de 75 % avec une prévalence plus importante pour les DESAR (91 %) par rapport aux MAR (61 %, p=0,01). La sévérité du SEP était répartie en faible (31 %), moyenne (31 %) et sévère (39 %) sans différence entre les MAR et les DESAR. Selon l’échelle HAD la prévalence de l’anxiété et de la dépression ont été de 25 % et 12 % respectivement. Selon l’échelle d’Epworth, 60 % de l’échantillon avait un score évoquant une somnolence diurne excessive (Tableau 1).

Discussion

Dans notre service d’anesthésie réanimation, la prévalence du SEP est élevée particulièrement chez les DESAR. La somnolence diurne excessive semble être très fréquente. Ces indicateurs nous permettrons de mieux communiquer au sein de notre établissement de santé afin de proposer et mettre en place des mesures correctrices dans l’intérêt des professionnels de santé, des patients et de l’établissement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A265 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Attractivité des carrières hospitalières en CHU en anesthésie-réanimation : enquète nationale
  • G. Brault-Noble, M. Toumi, J. Ripart
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence du « burnout » chez les soignants de réanimation au CHU d’Amiens
  • A. Musi, S. Malaquin, Y. Mahjoub, F. Tinturier, E. Zogheib, A. Salomon, M. Guilbart, F. Guyot, E. Lorne, H. Dupont

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.