Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence du « burnout » chez les soignants de réanimation au CHU d’Amiens - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.449 
A. Musi 1, , S. Malaquin 1, 2, Y. Mahjoub 1, 2, F. Tinturier 1, E. Zogheib 1, 2, A. Salomon 1, 2, M. Guilbart 1, F. Guyot 1, E. Lorne 1, 2, H. Dupont 1, 2
1 Anesthesie Réanimation, CHU d’Amiens, Amiens 
2 Inserm U1088, Université Picardie Jules-Verne, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’épuisement professionnel (EP) ou « burnout » est caractérisé par l’apparition de troubles somatiques, psychiques et comportementaux chez des soignants en bonne santé psychique auparavant. Il est associé à l’absentéisme au travail, aux erreurs médicales et aux idées suicidaires [1]. Le but de ce travail est de déterminer la prévalence et les facteurs associés à l’EP chez les soignants de réanimation du CHU d’Amiens.

Matériel et méthodes

L’enquête a été menée à l’aide d’un questionnaire anonyme distribué au personnel soignant de 3 services de réanimation universitaires. Le niveau d’épuisement a été évalué par les 3 dimensions de l’échelle « Maslach Burnout Inventory » [2] (score d’épuisement émotionnel supérieur à 30, de dépersonnalisation supérieur à 12 et d’accomplissement personnel inférieur à 33). L’EP est défini comme « élevé » lorsque les 3 dimensions sont atteintes, « modéré » lorsque 2 seulement sont atteintes. Le groupe de soignants présentant un EP a été comparé au groupe n’en présentant pas. Une analyse multivariée en régression logistique a été réalisée pour déterminer les facteurs associés à l’EP.

Résultats

Nous avons analysé 122 questionnaires : 12 répondants étaient médecins, 78 infirmiers et 32 aide-soignants, avec un taux de participation globale de 69 %. Un syndrome d’EP est retrouvé chez 60 soignants (49 %). Un niveau « élevé » d’EP est retrouvé chez 6,6 % du personnel soignant. Un EP « modéré » est retrouvé chez 33 % des médecins, 11,5 % des infirmiers et 12,5 % des aide-soignants. Parmi les soignants présentant un EP, on note plus de symptômes dépressifs (29 % vs. 13 %, p=0,034), une impression de manque de respect des temps de pause (37 % vs. 25 %, p=0,012), un niveau inférieur de bien-être estimé (4,6/10 vs. 6/10, p=0,002). Les facteurs indépendants associés à l’EP sont les mauvaises relations avec la hiérarchie supérieure (OR 2,571 ; IC95 % 1,152–5,740, p=0,021) et la volonté de changer de profession (OR 2,577 ; IC95 % 1,172–5,668, p=0,019). La pratique d’une activité régulière de loisir pourrait être un facteur protecteur (OR 0,372 ; IC95 % 0,138–1,003, p=0,051).

Discussion

L’EP est fréquent et touche l’ensemble du personnel soignant de réanimation. Il mène au désir de changer de profession et semble lié à de mauvaises relations hiérachiques. L’aménagement d’activités extraprofessionnelles pourrait être une piste de prévention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A265-A266 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du syndrome d’épuisement professionnel dans un service d’anesthésie réanimation
  • J.-L. Hanouz, M.-A. Doppia, C. Buléon, A.-L. Lepori, T. Simonet-Grosset, J.-L. Gerard
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation des pratiques professionnelles dans la prise en charge du traumatisme crânien grave avec monitorage de l’hémostase par Rotem dans le service de réanimation traumatologique du CHU de Dijon : étude préliminaire
  • S. Mirek, J. Darphin, N. Opprecht, A. Nadji, E. Demaistre, S. Aho, C. Girard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.