Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Gestion probabiliste des anti-infectieux dans les infections de prothèses vasculaires - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.459 
H. Perfetti , 1, L. Stecken 1, S. Pereyre 2, C. Cazanave 3, A. Quinart 1, F. Sztark 1
1 SAR 1 
2 Laboratoire de bactériologie 
3 Médecine infectieuse, CHU Pellegrin, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les infections de prothèses vasculaires (IPV) sont des complications rares (1–6 %) mais graves en chirurgie vasculaire [1]. Elles sont grevées d’une mortalité élevée (17–40 %) et de morbidités lourdes [2]. L’anesthésiste-réanimateur est souvent amené à entreprendre en période périopératoire un traitement anti-infectieux probabiliste face à des manifestations septiques graves ; les examens microbiologiques préopératoires sont souvent absents ou non contributifs. À l’heure actuelle, il n’y a pas de recommandation sur le traitement anti-infectieux probabiliste dans le cas des IPV. Notre objectif était, au travers d’une analyse des données bactériologiques de ces patients, d’établir un protocole anti-infectieux probabiliste adapté.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective à partir d’une base de données de patients ayant bénéficié d’une dépose de dispositif vasculaire infecté dans le service de chirurgie vasculaire du CHU de Bordeaux entre février 2008 et janvier 2014. Nous avons systématiquement recueilli et analysé les antibiogrammes des bactéries identifiées afin d’identifier la meilleure stratégie anti-infectieuse probabiliste.

Résultats

Parmi 118 prélèvements obtenus chez 102 patients 135 antibiogrammes ont été recensés. Trente prélèvements étaient négatifs. Nous avons séparé deux groupes d’IPV, les « Aortiques » étaient définies par la présence d’au moins une anastomose aortique les autres dites IPV étaient définies comme « Périphériques ». Dans les infections aortiques, nous avons isolé autant de bactéries Gram négatif (BGN) que de cocci Gram positif (CGP) (respectivement 37 et 34). Parmi ces BGN, seulement 32 % étaient sensibles à l’association amoxicilline-acide clavulanique. Tandis que dans les IPV périphériques, nous avons retrouvé une majorité de CGP (66 %) avec une forte proportion de staphylocoques méthicillino-résistants (52 %). Parmi les levures retrouvées, 95,4 % (21/22) ont été isolées dans des IPV aortiques dans le cadre de fistules prothéto-digestives. Dans 50 % des cas de fistules prothéto-digestives, on retrouvait des levures. Les sensibilités aux différents anti-infectieux sont représentées dans le Tableau 1.

Discussion

L’association TZP/vancomycine ou TZP/linézolide aurait permis de couvrir 93 % des bactéries incriminées dans nos IPV périphériques. L’utilisation d’un carbapénème associé à la vancomycine ou au linézolide aurait permis de cibler plus de 99 % des bactéries incriminées dans les IPV aortiques. Par ailleurs, nous préconisons un antifongique en cas de fistule prothéto-digestive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A271-A272 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dyslipidémie et arrêt des statines : facteur de risque de pneumopathie après chirurgie cardiaque
  • A. Mazaud, S. Préau, F. Saulnier
| Article suivant Article suivant
  • Impact sur l’hémodynamique systémique de la cinétique de passage en mort encéphalique (ME) chez un modèle porcin
  • T. Kerforne, M. Pinsard, W. Hebrard, B. Debaene, O. Mimoz, T. Hauet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.