Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs associés à la mort encéphalique dans l’arrêt cardiaque extrahospitalier - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.467 
A. Rodrigues 1, , E. Brocas 2, A. Winiecki 1, S. Rolando 2, F. Fender 2, C. Guerineau 2, G. Choukroun 1
1 Réanimation polyvalente 
2 Coordination des Dons d’Organes et de Tissus, Centre Hospitalier Sud Francilien, Corbeil Essonnes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’arrêt cardiaque extra hospitalier est pourvoyeur d’une mortalité importante du fait, le plus souvent, de lésions neurologiques. Dans une série publiée en 2008, 16 % des patients évoluaient vers un état de mort encéphalique (ME) [1]. Afin d’améliorer le pronostic de ces patients, il est recommandé d’appliquer des mesures de neuroprotection telles que l’hypothermie thérapeutique (HT) et le contrôle des agressions cérébrales secondaires d’origine systémique [2]. Le but de cette étude était d’évaluer l’incidence de survenue de la ME après arrêt cardiaque extra hospitalier et les facteurs pronostiques associés.

Matériel et méthodes

Il s’agissait d’une analyse rétrospective des dossiers des patients admis en réanimation au centre hospitalier Sud Francilien de 2006 à 2012 suite à un arrêt cardiaque extrahospitalier récupéré. Les patients présentant une pathologie neurologique associée étaient exclus.

Résultats

Cent soixante-sept patients ont été inclus (74 % de sexe masculin), d’âge moyen 57±15ans. L’étiologie de l’arrêt était cardiaque dans 53 % des cas. Le rythme initial était une asystolie dans 60 % des cas. Soixante-quatre pour cent des patients ont bénéficié d’une HT pendant 12 à 24heures. Le taux de mortalité en réanimation était de 74 %. 12 % des patients ont évolué vers la ME. Un prélèvement d’organes a été réalisé chez 25 % des patients en ME. Les patients évoluant vers la ME présentaient plus souvent un rythme initial d’asytolie (90 % versus 56 %, p=0,01) et bénéficiaient moins souvent d’HT que les autres (35 % versus 68 %, p=0,008). Les facteurs associés à l’évolution vers la ME étaient en analyse univariée : l’absence d’hypothermie thérapeutique, une asystolie initiale, la survenue d’une hyperglycémie dans la première semaine de prise en charge. En analyse multivariée, la survenue d’une hyperglycémie dans la première semaine de prise en charge (odds ratio (OR) : 3,2 ; IC95 % : 1,1–8,8 ; p=0,027), l’asystolie initiale (OR : 5,4 ; IC95 % : 1,2–25 ; p=0,03) et l’hypothermie thérapeutique (OR : 0,3 ; IC95 % : 0,1–0,8 ; p=0,02) étaient associées à l’évolution vers la ME. Dans le sous groupe asystolie, en analyse multivariée, l’hypothermie thérapeutique était également associée à l’évolution vers la ME (OR : 0,3 ; IC95 % 0,1–0,9 ; p=0,03).

Discussion

Dans cette série, 12 % des patients admis à la suite d’un arrêt cardiaque extra hospitalier ont évolué vers la ME. L’hypothermie thérapeutique était un facteur protecteur d’évolution vers la ME. L’hyperglycémie dans la première semaine de prise en charge et l’asystolie initiale étaient des facteurs de risque d’évolution vers la ME.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A277 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Confirmation paraclinique du diagnostic de mort encéphalique : étude des pratiques françaises
  • E. Ferret, J.-C. Orban, P. Jambou, C. Ichai
| Article suivant Article suivant
  • Comment optimiser le recensement pré-hospitalier des Donneurs Décédés après Arrêt Cardiaque (DDAC) ?
  • M. Cornuault, E. Legeard, J. Libot, M. Videcoq, E. Dagoret, J. Lalande

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.