Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La sédation au cours de la chirurgie de la cataracte : comparaison entre rémifentanil et hydroxyzine (étude prospective randomisée) - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.482 
M. Bensghir , N. Badou, S. Fjouji, N. Bouhabba, C. Chouikh, C. Haimeur, H. Azendour
 Anesthesiologie, Hopital Militaire Med V Rabat, Military hospital, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La chirurgie de la cataracte est le type de chirurgie le plus fréquent en chirurgie ophtalmologique [1]. Différentes techniques d’ALR sont utilisées. L’inconfort et l’analgésie incomplète restent les principales limites de cette technique. Pour pallier ces limites, différentes techniques de sédation ont été utilisées [2]. L’objectif de notre étude était de comparer l’effet du rémifentanil et de l’hydroxyzine sur le confort peropératoire dans la chirurgie de cataracte sous anesthésie topique (AT).

Matériel et méthodes

Étude prospective randomisée réalisée au bloc opératoire de l’hôpital militaire Med V de Rabat. Étaient inclus tous les patients prévus pour une chirurgie de la cataracte sous anesthésie topique. Étaient exclus les patients âgés de moins de 18ans, refusant ou présentant une contre indication à l’AT. Pour chaque patient inclus étaient relevées : les caractéristiques démographiques (âge, sexe, IMC, classe ASA, antécédents de chirurgie sur l’autre œil), le coté à opérer et la durée de la chirurgie. Les patients inclus étaient randomisés en deux groupes : Groupe remifentanil (Gr : R) chez qui une sédation par le remifentanil était démarrée en mode anesthésie à objectif de concentration (cible : 1ng/mL) après la réalisation de l’AT et groupe contrôle (Gr : H) chez qui une sédation par l’hydroxyzine en perfusion lente (1mg/kg) était faite. L’intensité de la douleur per opératoire évaluée chez les patients en SSPI par l’échelle visuelle analogique (EVA) était le critère de jugement principal. La mobilité peropératoire, le niveau de sédation, la satisfaction du patient, du chirurgien, les variations hémodynamiques et respiratoire étaient les critères de jugement secondaires.

Résultats

Durant la période d’étude de 2 mois (juin 2013–juillet 2013), 80 patients étaient inclus. Les caractéristiques démographiques, la durée de chirurgie et le coté à opérer étaient comparables entre les deux groupes. La douleur peropératoire était plus intense dans le G : H par rapport au Gr : R avec une EVA à 4,3±0,9 et 1,9±0,5 respectivement (p<0,001).Treize patients ont présenté une mobilité gênante et 8 une mobilité très gênante dans le Gr : H contre 3 et aucun respectivement dans le Gr : R (p<0,001). Aucun score de Ramsay 3 et 4 n’ont étés notés dans le Gr : H contre 6 et 3 malades respectivement dans le Gr : R (p=0,009). Six malades ont présenté une bradycardie dans le Gr : H contre 11 dans le Gr : R (p=0,27).Trois cas d’hypotension ont été notés dans le Gr : H contre six dans le Gr : R (p=0,48). L’incidence des hypertensions et des tachycardies était comparable entre les deux groupes avec respectivement (p=0,09) et (p=0,12). Les patients du Gr : H étaient moins satisfaits que ceux du Gr : R (p=0,002). De même une faible satisfaction de l’équipe chirurgicale était notée dans le Gr : H par rapport au Gr : R (p<0,001). Un seul cas de désaturation était noté dans le Gr : R contre aucun dans le Gr : H.

Discussion

La sédation par le remifentanil permet un meilleur confort peropératoire par rapport à l’hydoxyzine au cours de la chirurgie de la cataracte sous anesthésie topique avec des effets indésirables tolérables.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A286 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apports de l’échographie mode-B en anesthésie régionale ophtalmique : détection des staphylomes et évaluation du risque de perforation
  • T. Laterrade, L. Beylacq, K. Nouette-Gaulain
| Article suivant Article suivant
  • Étude CRAPO prospective randomisée en double-insu comparant la Ropivacaïne 10 mg/mL seule à l’association Ropivacaïne 10 mg/mL et Clonidine 1 ?g/kg dans l’anesthésie péribulbaire pour la chirurgie du segment postérieur de l’œil
  • G. Bertrand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.