Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation d’un protocole simplifié de prise en charge des phacoémulsifications sous anesthésie topique sans médecin anesthésiste - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.484 
T. Maussion , C. Roche, P.Y. Carry, F. Aubrun, V. Piriou
 Anesthésie Réanimation, CHU de Lyon, SFAR, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La chirurgie pour cataracte représente un important volume d’activité à l’hôpital. Le contexte actuel de pénurie de médecin anesthésiste réanimateur (AR) pousse à redistribuer les praticiens vers les secteurs où ils sont vraiment nécessaires. Les phacoémulsifications sous anesthésie topique (PAT) se pratiquent déjà dans de nombreux centres sans la présence d’AR. L’objectif de cette étude est d’évaluer la sécurité de prise en charge de ce type d’intervention sans présence permanente d’AR, ainsi que le confort et la satisfaction des patients concernés.

Matériel et méthodes

Cette étude a porté sur 200 patients ayant donné leur consentement éclairé. Cent interventions consécutives ont été réalisées sans surveillance anesthésique. Il n’y avait pas de consultation pré-anesthésique, la surveillance était assurée par une infirmière diplômée d’état sous la responsabilité du chirurgien et administrant les drogues nécessaires (sédation par nalbuphine, contrôle tensionnel par nicardipine, atropine si besoin) dans le cadre de protocoles écrits en accord avec l’équipe d’AR. Si nécessaire un AR pouvait être mobilisé en urgence. Ce groupe de patients a été comparé à un groupe de 100 autres patients nécessitant une PAT, pris en charge par un AR, réalisant une sédation à base de midazolam et de sufentanil. Le critère principal étudié était l’existence d’une complication nécessitant l’intervention d’un AR (complication grave, conversion en AG, hypertension artérielle (HTA) ou bradycardie rebelle, désaturation profonde, agitation non contrôlée). Était également recueillie l’incidence des épisodes d’HTA, de bradycardie et de désaturation. La satisfaction, la douleur et l’anxiété peropératoire ont également été évaluées par un questionnaire chez 100 patients consécutifs ayant bénéficié du protocole sans AR.

Résultats

L’âge moyen était de 76±9ans dans le premier groupe et de 75±9ans dans le deuxième. Sur les 200 interventions, il n’y a eu aucune complication majeure, et aucune nécessité de recours à un AR dans le groupe sans AR. Il n’y avait pas de différences en termes d’épisodes d’HTA (34 épisodes dans chaque groupe) ni de bradycardie (1 dans chaque groupe). Il n’y a pas eu de désaturation ni d’agitation non contrôlée. Les patients étaient satisfaits du protocole étudié (score de 9,6±0,8 sur 10), la douleur peropératoire (score de 0,9±1,6 sur 10) et l’anxiété peropératoire (score 1,5±2,3 sur 10) étaient bien contrôlées dans le groupe sans AR.

Discussion

Nos résultats sont cohérents avec ceux de la littérature. Zakrzewski [1] et al. retrouvent, dans un protocole similaire sans AR, aucune complication grave et dans 0,91 % des cas la nécessité de recours à un AR (sur 15 440 interventions). La prise en charge des PAT sans AR semble donc sûre et satisfaisante pour le patient. Elle semble également nécessaire pour pouvoir continuer de répondre efficacement à la demande de soins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A287 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude CRAPO prospective randomisée en double-insu comparant la Ropivacaïne 10 mg/mL seule à l’association Ropivacaïne 10 mg/mL et Clonidine 1 ?g/kg dans l’anesthésie péribulbaire pour la chirurgie du segment postérieur de l’œil
  • G. Bertrand
| Article suivant Article suivant
  • Surveillance anesthésique centralisée hors salle d’opération pour la chirurgie de la cataracte
  • J.-M. Devys, L. Salomon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.