Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité de l’anesthésie locorégionale (ALR) dans les algies faciales chroniques - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.487 
C. Calot , E. Laforge, A. Lasserre, K. Nouette-Gaulain
 Centre François-Xavier-Michelet, CHU Bordeaux, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’ALR est aujourd’hui indiquée dans le traitement de la douleur chronique [1]. Peu d’études évaluent l’intérêt de ces techniques chez les patients présentant des algies faciales [2]. L’objectif principal de notre étude était de décrire une diminution significative de plus de 50 % de l’EVA médiane des algies faciales chroniques entre le 1er (B1) et le 4e bloc (B4) locorégional de la face de la 1re cure (C1).

Matériel et méthodes

Après avis favorable du CPP, notre étude de cohorte prospective a inclus des patients ayant bénéficié de blocs de la face pour des algies chroniques entre décembre 2010 et mars 2014, au CHU de Bordeaux. Les données cliniques étaient colligées sur une feuille de recueil informatisée (DXCare). Le protocole consistait en une injection hebdomadaire de Lévobupivacïne 0,5 % et de corticoïdes retard (Diprostène 5mg/ml). Les cures (série de 4 à 6 blocs), espacées d’au moins 1 mois, pouvaient être répétées en fonction de l’évolution de la douleur. Les paramètres recueillis à l’inclusion étaient l’EVA, les traitements en cours, les gestes invasifs déjà entrepris. L’évolution de l’EVA médiane avant les 1er et 4e blocs définissait notre critère de jugement principal. Les critères secondaires étaient les données démographiques des patients, le nombre total de cures et l’EVA médiane de chacune d’entre elles. En mars 2014, à l’aide d’un questionnaire téléphonique standardisé, ont été évaluées l’EVA médiane, la consommation d’antalgiques, et la qualité de vie (SF12). Les données qualitatives ont été exprimées en proportion, et les quantitatives en médiane [IQR 25 %–75 %] ou n selon les paramètres (distribution non normale). Une analyse de variance par Kruskal-Wallis a été réalisée entre les 3 temps : avant inclusion, avant 4e bloc et après enquête téléphonique. Si une différence significative était observée, un test de Mann–Witney était réalisé entre avant inclusion/avant 4e bloc et avant inclusion/après enquête téléphonique. Dans ce cas, une différence significative était observée si p<0,025.

Résultats

Nous avons inclus 44 patients de 60ans d’âge médian [IQR 47–68]. Tous avaient une douleur répondant aux critères de l’American Medical Association, d’une durée3 mois (Me 54 mois ; [IQR 31-87]). Les EVA médianes avant les 1er et 4e blocs de C1 étaient respectivement de 8 et 3 (p<0,001) (Fig. 1). Il y a eu respectivement pour les cures C1 à C3 : 44, 19 et 9 patients. Pour chacune d’entre elles, il y avait une différence significative entre l’EVA médiane des premiers et derniers blocs (p<0,001). À ce jour, 33 personnes ont répondu au questionnaire téléphonique. Après un intervalle médian de 15 mois [IQR 5-24], nous avons constaté : une amélioration de la qualité de vie chez 27 patients (soit 82 %), une consommation d’antalgiques diminuée chez 19 (soit 57 %), et une EVA médiane à 4.

Discussion

Conclusion : Notre étude montre une amélioration significative des EVA médianes au cours de la prise en charge de la douleur chronique par l’ALR. L’enquête téléphonique réalisée à distance retrouve une amélioration de la qualité de vie des patients, une diminution de leur consommation d’antalgiques et des EVA médianes significativement plus faibles qu’avant la réalisation des blocs de la face.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A288-A289 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude BLOFARA (BLOc de la Face Analgésique pour Rhinoseptoplastie Ambulatoire) : essai prospectif randomisé contrôlé
  • E. Boselli, C. Augris-Mathieu, G. Bégou, L. Bouvet, N. Diot-Junique, N. Rahali, E. Eschbach, B. Allaouchiche
| Article suivant Article suivant
  • Bloc cervical intermédiaire échoguidé par voie antérieure pour endartériectomie carotidienne : étude prospective observationnelle
  • A.-L. Calderon, P. Zetlaoui, F. Benatir, J. Davidson, O. Desebbe, N. Rahali, C. Truc, B. Allaouchiche, E. Boselli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.