Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’anesthesie locoregionale, est-elle toujours contre-indiquée dans la prise en charge des traumatismes oculaires ? - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.489 
T. Boughenou , R. Mokretar Karroubi
 Anesthesie reanimation, CHU Beb el Oued Alger, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Traumatismes oculaires, principale cause de cécité unilatérale. Les impératifs de cette chirurgie sont analgésie, normotonie,stabilité du patient. But de l’étude : évaluer l’efficacité et sécurité de l’anesthésie locorégionale.

Matériel et méthodes

Étude prospective,descriptive,colligeant 186 patients opérés sous ALR sur 2ans (2012–2013). Population étudiée définie par sexe, âge, ASA, type de traumatisme, modalité d’anesthésie sont exclus âge<18ans et monophtalme. Modalité d’anesthésie : péribulbaire (injection lente, faible volume, sans compression), bloc facial, topique. Facteurs évalués et critères de jugement. Efficacité : analgésie (score ENA 0–10), Akinésie (score 0–4), variation PIO (hypertonie.normotonie) satisfaction chirurgiens et patients (note 0/10). Sécurité : incidents locaux par élévation de PIO (Hémorragie choroïdienne expulsive, Issue du vitré). Incidents généraux (Décompensation de pathologies associées, réflexes à point de départ oculaire, instabilité psychologique). Résultats exprimés en moyenne,pourcentage.

Résultats

Âge moyen 39ans. Sex-ratio 4,38. ASA I 46 %, ASA (III+IV) 26 %. Durée opératoire 60 mn. Plaie du globe 80 %, canaliculaire 11 %, paupière 9 % .Peribulbaire 72 %,Topique 16 %, Bloc facial 12 %. Efficacité : volume moyen 6 cc. Analgésie adéquate ENA<3 (93 % à la ponction, 97 % peropératoire, 81 % postopératoire). Akinésie satisfaisante>3/4 chez 86 % des patients. Normotonie 93 %. note de satisfaction>7/10(93 % chirurgiens,88 % patients). Sécurité : absence de complication locales,équilibre satisfaisant des pathologies associées. Stabilité hémodynamique, respiratoire et psychologique,baisse NVPO.

Discussion

Traumatisme oculaire représente 20 % des urgences ophtalmique [1]. Concerne la population masculine jeune. Chirurgie précoce souhaitable vu le risque infectieux et pronostic visuel>6h. Anesthésie en urgence,met en balance le bénéfice chirurgical (préserver la vision)et risque anesthésique (âge, jeun comorbidité) [2]. Le choix est réfléchit entre AG et ALR. Anesthésie générale[5]. Avantages :Immobilité du patient, control de la PIO, couvre la durée opératoire. Inconvénients : recours aux explorations (cause de report d’intervention), incidents hémodynamique et respiratoir, risque allergique, élévation PIO à intubation, NVPO, douleur postopératoire. Anesthésie locorégionale [5] Avantages : limite les explorations, écourte le délai opératoire, stabilité hémodynamique,sécurité respiratoire [4], réduit NVPO analgésie postopératoire, simple, économique, mobilise peu de personnel. Inconvénients : coopération du patient, risque de complication spécifique (perforation du globe), apprentissage particulier indications classiques de l’anesthésie pour urgences ophtalmiques [3]. Topique : lésion superficielle), anesthésie locorégionale : plaie de cornée simple localisée anesthésie générale : plaie du globe oculaire, voies lacrymales, paupières. Conclusion : ALR pratiquée par un anesthésisté expérimenté répond aux impératifs de la chirurgie traumatique de l’oeil. C’est une technique simple,sécurisante économique,appelée à se développer dans cette indication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A289-A290 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bloc cervical intermédiaire échoguidé par voie antérieure pour endartériectomie carotidienne : étude prospective observationnelle
  • A.-L. Calderon, P. Zetlaoui, F. Benatir, J. Davidson, O. Desebbe, N. Rahali, C. Truc, B. Allaouchiche, E. Boselli
| Article suivant Article suivant
  • Simulation haute fidélité et apprentissage des gestes de premiers secours au cabinet dentaire chez les étudiants en odontologie
  • V.-E. Quinsat, E. Roy, C. Metzger, P. Lesclous, D. Péan, C. Lejus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.