Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cinétique des progéniteurs endothéliaux circulants après hémorragie sous-arachnoïdienne anévrysmale - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.056 
L. Carteron 1, 2, , G. Besch 1, 2, R. Billon-Grand 3, A. Biondi 4, N. Vodovar 5, A. Mebazaa 5, N. Meneveau 1, E. Samain 1, 2, S. Pili-Floury 1, 2
1 EA 3920 SFR FED 4234, Université de Franche-Comté 
2 Pôle Anesthésie-Réanimation Chirurgicale 
3 Service de Neurochirurgie 
4 Service de Neuroradiologie, CHRU de Besançon, Besançon 
5 UMR-S 942, Inserm, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA) par rupture d’anévrysme et sa complication principale le vasospasme sont responsables d’une morbi-mortalité élevée. Une augmentation du taux des progéniteurs endothéliaux circulants (PEC) est associée à une amélioration du pronostic dans certaines lésions neurologiques. Il existe peu de données concernant les PEC dans l’HSA. L’objectif de l’étude est de comparer les cinétiques de différents PEC après HSA et leur relation avec la gravité initiale et la survenue d’un vasospasme.

Matériel et méthodes

Analyse initiale des patients inclus dans l’étude prospective observationnelle monocentrique EVAPROPEC (NCT01773200) concernant les patients consécutifs hospitalisés pour HSA anévrysmale, de moins de 72h. Le CPP Est-II a autorisé l’étude et le consentement des patients ou de leur personne de confiance a été obtenu. La gravité des patients selon le grade WFNS permettait de distinguer les groupes « HSA grave » (WFNS 3, 4 ou 5) et « HSA non grave » (WFNS 1 ou 2). La survenue ou non d’un vasospasme documenté constituait 2 autres groupes de patients. Après isolement de la fraction circulante des cellules mononuclées par gradient de Ficoll, et marquage de surface, les taux de PEC CD34+/CD133+, CD34+/CD133+/VEGFR2+/CD45+ et CD34+/CD133−/VEGFR2+/CD45− étaient mesurés par cytométrie en flux à l’admission (j0), puis à j3, j6, j10, j14 et j21. Les taux de PEC à chaque temps étaient comparés à la valeur basale de j0 à l’aide d’un test de Wilcoxon. Les comparaisons entre les groupes étaient réalisées à l’aide d’un test de Mann-Whitney. Un p<0,05 était significatif.

Résultats

Soixante-quatre patients éligibles. Vingt-huit patients (20 femmes/8 hommes ; âge moyen 52,7±14ans) ont finalement été analysés après application des critères d’exclusion. 12 patients (43 %) ont constitué le groupe « HSA grave », 10 patients (36 %) ont présenté un vasospasme au bout de 6,6±2,5 j. Le taux de PEC CD34+/CD133+/VEGFR2+/CD45+ (représenté sur la figure et exprimé en nombre de cellules marquées pour 100 000 cellules mononuclées) à j0 est de 59,5 [33–135] (médiane [25e–75e percentile]). Ce taux diminue à j3 à 38 [23–95] (p=0,0004) puis augmente secondairement à j10 (99,5 [34,5–167,5], p=0,0084). Le taux à j6 de PEC CD34+/CD133+ est significativement plus élevé chez les patients souffrant d’une HSA grave que chez les patients souffrant d’une HSA non grave (191 [177–340] vs 66 [39–129], p=0,0145). Il n’existe pas de différences significatives selon la survenue d’un vasospasme (Fig. 1).

Discussion

L’HSA est responsable d’une cinétique bi-modale du taux de progéniteurs endothéliaux circulants CD34+/CD133+/VEGFR2+/CD45+ caractérisée par une diminution initiale suivie d’une ascension à partir de j10. Ces résultats préliminaires doivent être confirmés sur de plus grands effectifs et les processus physiopathologiques précisés sur des études ultérieures. Un suivi des patients est en cours pour préciser l’impact pronostique des progéniteurs endothéliaux circulants sur l’évolution neurologique des patients victimes d’HSA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A30 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation pronostique du devenir neurologique après arrêt cardiaque ressuscité par IRM en tenseur de diffusion. Étude prospective multicentrique
  • N. Adam, L. Velly, C.-E. Luyt, R. Chabanne, G. Citerio, O. Verdonck, S. Laureys, B. Veber, D. Galanaud, V. Perlbarlg, L. Puybasset
| Article suivant Article suivant
  • Estimation de la pression de perfusion cérébrale par le Doppler transcrânien : quelle est la meilleure méthode ?
  • C. Leviland, N. Mayeur, M. Srairi, S. Mrozek, H. Gonzalez, O. Fourcade, T. Geeraerts

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.