Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’infarctus cérébral en réanimation : quelle prise en charge et quel pronostic en 2014 ? - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.060 
M. Lermuzeaux 1, , D. Radenac 1, C. Daubin 2, J.-L. Gérard 1, J.-L. Fellahi 1, J.-L. Hanouz 1, C. Gakuba 1, 3
1 Pôle réanimations-anesthésie, CHU de Caen 
2 Pôle réanimations-anesthésie, Service de Réanimation Médicale 
3 Inserm, U 919, Caen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La prise en charge en réanimation des patients présentant un infarctus cérébral (IC) est controversée car leur pronostic est réputé sombre. Le recours à une ventilation mécanique en cas d’IC s’accompagne en effet d’une mortalité de l’ordre de 50 % à 80 % [1]. Le principe de « futilité » peut ainsi être questionné dans cette situation où le pronostic d’un patient peut être jugé trop grave en regard de la lourdeur des soins mis en œuvre [2]. Cependant, la littérature sur le sujet est majoritairement ancienne et précède la validation des thérapeutiques spécifiques de l’IC (thrombolyse, craniectomie décompressive). Il nous a donc paru pertinent de documenter les pratiques actuelles.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective portant sur l’ensemble des patients admis en réanimation chirurgicale et médicale entre 2009 et 2013 avec un IC. Les caractéristiques démographiques, les principaux facteurs pronostics, les thérapeutiques ainsi que le pronostic en sortie de réanimation ont été recueillis. Les résultats sont exprimés en médiane [minimum–maximum] ou en effectifs et pourcentages. Tests : Mann-Whitney et Fisher, *significativité pour p<0,05.

Résultats

Entre 2009 et 2013, 101 patients avec IC ont été admis. La latéralisation des IC est : gauche (33 %), droite (33 %) ou bilatérale/médiale (34 %). Le délai entre hospitalisation et admission en réanimation est de 1jour [0–27]. Les défaillances à l’admission sont d’ordre neurologique (78 %), ventilatoire (23 %), hémodynamique (10 %) ou rénale (8 %). Dans 11 % des cas, il s’agit d’IC survenant en postopératoire, principalement de chirurgie cardiovasculaire (54 %). Les thérapeutiques mises en place en réanimation sont : la ventilation mécanique (93 % des patients), la trachéotomie (12 %), la gastrostomie (9 %) et l’épuration extra-rénale (9 %). La durée de sédation est de 3jours [0–27]. Le taux de mortalité en réanimation est de 42 %. En analyse univariée, on observe une association entre décès en réanimation et âge élevé, antécédents cérébro-cardiovasculaires, anomalie pupillaire à l’admission, score IGS II élevé et décision de limitation/arrêt des thérapeutiques actives (Tableau 1).

Discussion

Notre travail objective des caractéristiques nouvelles de la population des IC admis actuellement en réanimation. Ainsi, nos patients constituent une population jeune au sein de laquelle il existe une surreprésentation des patients ayant bénéficié d’un traitement spécifique de l’IC. Le taux de mortalité observé plus bas que ceux rapportés dans la littérature peut être en rapport avec la plus fréquente mise en œuvre des thérapeutiques spécifiques de l’IC et une meilleure appréciation des facteurs pronostics à l’admission en réanimation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A32-A33 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence et délai de survenue des complications après hémorragie sous-arachnoïdienne anévrysmale
  • E. Omar, J.-F. Carabalona, F. Dailler
| Article suivant Article suivant
  • Cinétique des niveaux d’urotensine II dans le plasma et le liquide céphalo-rachidien chez des patients présentant une hémorragie sous-arachnoïdienne
  • G. Gastaldi, T. Clavier, L. Desrues, M. El Amki, F. Proust, B. Veber, B. Dureuil, V. Compère, H. Castel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.