Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison des mesures échographiques et tomodensitométriques du diamètre du 3e ventricule et de la déviation de ligne médiane chez des patients cérébrolésés - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.730 
P. Lasselin 1, , E. Pereira de Souza Neto 2, 3, 4, L. Jay 1, S. Grousson 1
1 Réanimation Neurologique - Dr F. Dailler, Hôpital Neurologique Pierre-Wertheimer, Hospices Civils de Lyon, Lyon 
2 Anesthésie, Centre Hospitalier de Montauban, Montauban 
3 CNRS, Laboratoire de Physique, École Normale Supérieure de Lyon, Lyon, France 
4 Universidade do Oeste Paulista (Unoeste), Presidente Prudente, Sao Paolo, Brésil 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

En pathologie clinique adulte, les anomalies cérébrales sont communément explorées par la tomodensitométrie (TDM). L’échographie transcrânienne bidimensionnelle (ETC) semble être une alternative intéressante à la TDM pour la visualisation en temps réel des structures cérébrales en cas d’agression cérébrale aiguë ou chronique [1, 2, 3]. Cette technique permettrait de limiter les risques liés aux examens standards (transport, radio-ionisation). Notre objectif principal était d’évaluer la précision de la mesure échographique du diamètre du 3e ventricule (DV3) et de la déviation de ligne médiane (DLM) par ETC (fenêtre temporale) comparée à la TDM cérébrale de référence. Les différents temps d’examens étaient consignés.

Matériel et méthodes

Dans cette étude monocentrique prospective observationnelle ouverte, nous avons mesuré par ETC la DLM et le DV3 de façon bilatérale (moyenne des mesures droite et gauche) de décembre 2013 à mars 2014. Les patients étaient admis en réanimation neurologique ou en unité de soins continus pour une pathologie neurologique aiguë ou après une intervention neurochirurgicale programmée. L’ETC était réalisée dans les 4h précédant ou suivant la TDM cérébrale qui faisait partie intégrante de la prise en charge habituelle. Les procédures échographiques étaient effectuées par 2 opérateurs entraînés, selon un protocole d’examen prédéfini. Les acquisitions ont été relues en aveugle par un neuroradiologue. Le biais et les limites de concordances entre l’ETC et la TDM ont été calculés par la méthode de Bland et Altman. Les résultats sont exprimés en moyenne±déviation standard.

Résultats

Chez 126 patients d’âge compris entre 18 et 80ans, 143 paires ETC-TDM ont été analysées pour le DV3 et 133 pour la DLM (14 patients étudiés plus d’une fois). Le DV3 par TDM était de 5,4±3,6mm et par ETC de 6,1±3,4mm. La DLM par TDM était de 2,8±3,0mm et par ETC de 3,1±2,8mm. La comparaison statistique des mesures retrouve pour la DLM (Fig. 1a) un biais de 0,44 (intervalle de confiance (IC) 95 % 0,15 ; 0,73). Pour le DV3 (Fig. 1b), on retrouve un biais à 0,72 (IC95 % 0,57 ; 0,88). La durée moyenne de l’ETC était de 11±5min. L’intervalle de temps moyen entre TDM et ETC était de 88±74min.

Discussion

Chez les patients cérébroagressés, l’estimation par ETC du DV3 et de la DLM semble être bien corrélée aux mesures par TDM et ce, malgré la moins bonne résolution spatiale de l’échographie. Pour conforter ces résultats, une étude de non-infériorité de l’ETC par rapport à la TDM sur une cohorte plus importante de patients devrait être envisagée afin de proposer un monitorage échographique systématique de ces paramètres au lit du patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A34 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cinétique des niveaux d’urotensine II dans le plasma et le liquide céphalo-rachidien chez des patients présentant une hémorragie sous-arachnoïdienne
  • G. Gastaldi, T. Clavier, L. Desrues, M. El Amki, F. Proust, B. Veber, B. Dureuil, V. Compère, H. Castel
| Article suivant Article suivant
  • Influence du site de stimulation sur le réflexe de dilatation pupillaire à la douleur : étude prospective observationnelle
  • F. Roquet, O. Goncalves, B. Wachowska, C. Armand, L. Guezouli, P. Montravers, D. Longrois, J. Guglielminotti

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.