Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison du McGrath® MAC et du Laryngoscope direct chez l’enfant de 10 à 20 kg - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.076 
A. Giraudon , M. Bordes-Demolis, N. Sibai de Panthou, F. Semjen, K. Nouette-Gaulain
 SAR III hôpital des enfants, CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le contrôle des voies aériennes supérieures chez l’enfant est un geste dont la réalisation doit être rapide et de qualité : les événements indésirables sont fréquents avec un risque de complications respiratoires [1]. L’utilisation des vidéolaryngoscopes chez l’enfant a été principalement étudiée dans des simulations sur mannequins [2], chez des novices, en recours sur une intubation difficile, ou sur cas individuels. Il n’existe pas à notre connaissance d’étude évaluant le vidéolaryngoscope McGrath® MAC sur les enfants de 10 à 20kg en première intention. L’objectif de notre étude était de comparer les délais d’intubation, chez un opérateur novice en intubation pédiatrique, par laryngoscopie direct et par McGrath® MAC chez des enfants de 10 à 20kg.

Matériel et méthodes

Après avis favorable du CPP, une étude monocentrique comparative randomisée s’est déroulée d’août 2013 à janvier 2014, à l’hôpital des enfants de Bordeaux. Soixante enfants de 10 à 20kg, de score ASA2, sans critères d’intubation difficile en chirurgie programmée étaient inclus. L’induction de l’anesthésie était standardisée. La randomisation était effectuée à l’entrée au bloc opératoire, soit dans le groupe McGrath® (M) soit dans le groupe Laryngoscopie directe (L). Le geste d’intubation était effectué par un opérateur DESAR novice en anesthésie pédiatrique mais maîtrisant le geste de la laryngoscopie directe. Le critère principal de jugement était le délai d’intubation trachéale avec succès, de l’introduction du dispositif à la visualisation de 3 cycles d’EtCO2 sur le respirateur. Les critères secondaires étaient le délai d’exposition, la qualité d’exposition (score POGO), les événements indésirables et les paramètres hémodynamiques (avant et après intubation). Pour mettre en évidence une différence de 20 % dans le délai d’intubation, 60 sujets étaient nécessaires. Les résultats sont exprimés en médiane [IQR] ; un test de Mann-Whitney avec p<0,05 était considéré comme significatif.

Résultats

Les caractéristiques cliniques des patients étaient comparables dans les deux groupes (cf. Tableau 1). Le délai d’intubation était significativement plus court dans le groupe L que dans le groupe M (36s [31–47] vs. 45s [40–56] p=0,019). Aucune différence n’était retrouvée pour le délai d’exposition (GroupeM 10s [8–14] vs. Groupe L 9s [7–14] p=0,52). Aucune différence n’était également retrouvée pour la qualité d’exposition et les paramètres hémodynamiques avant/après intubation. Le nombre d’événements indésirables était respectivement de 5 et de 4 dans les groupes M et L.

Discussion

Les résultats préliminaires de notre étude suggèrent que la laryngoscopie directe permet une intubation avec succès plus rapide que le McGrath® MAC, pour un opérateur novice en anesthésie pédiatrique. Cette différence reste peu significative en pratique clinique. Enfin le McGrath® MAC pourrait permettre un apprentissage supervisé de l’intubation pédiatrique par l’écran vidéo du dispositif. Des explorations complémentaires sont nécessaires pour évaluer cette hypothèse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A43-A44 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l’I-GelTM chez le nourrisson
  • C. Magne, V. Pichenot, L. Bérard, M. Renaudin, O. Jacqmarq, D. Péan, C. Lejus
| Article suivant Article suivant
  • Intubations de face en décubitus latéral sous vidéolaryngoscope : à propos de 233 cas
  • E. Aubry, C. Vannucci, L. Bertram, G. Moulinié, T. Van Craenenbroeck, P.-F. Perrigault

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.