Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet de l’insufflation continue en oxygène et du massage cardiaque externe continu sur le volume de gaz insufflé dans l’estomac durant la réanimation cardiopulmonaire dans un modèle sur cadavre - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.084 
N. Segal 1, , D. Rerbal 2, E.-J. Voiglio 3, D. Jost 4, P.-Y. Dubien 5, V. Lanoe 4, M. Dhers 5, J.-P. Tourtier 4, P. Plaisance 1, P.-Y. Gueugniaud 5
1 Service des Urgences, hôpital Lariboisière, Paris 
2 Pôle des urgences, SAMU de Lyon 
3 Pôle des urgences, unité de chirurgie d’urgence, université Claude-Bernard–Lyon 1, Groupement Hospitalier Édouard-Herriot, Lyon 
4 Service médical d’urgence, Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, Paris 
5 Pôle des urgences, SAMU de Lyon, université Claude-Bernard – Lyon 1, Groupement Hospitalier Édouard-Herriot, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’association massage cardiaque externe continu (MCEC) et insufflation continue en O2 (ICO) au masque n’a jamais été évaluée au cours de la prise en charge de l’arrêt cardiaque extrahospitalier (AC). L’association de ces techniques pourrait améliorer le pronostic des AC tout en simplifiant sa prise en charge par les premiers secours. Nous disposons d’un nouveau dispositif qui permet l’ICO à partir d’un masque (Boussignac cardiac valve, Vygon, Ecouen, France). Mais ce dispositif n’apportant aucune protection des voies aériennes, avant toute étude clinique il était nécessaire de vérifier qu’il ne majorait pas le risque de vomissements et donc d’inhalation. Nous avons réalisé une étude sur le cadavre, avec comme objectif principal de comparer le volume de gaz (air enrichi en oxygène) envoyé dans l’estomac durant soit une réanimation cardiopulmonaire avec MCEC et ICO (RCP-MCE-ICO) soit une RCP standard (RCP-S). L’objectif secondaire était de comparer les pressions intratrachéales et intramasques en cas de RCP-MCEC-ICO.

Matériel et méthodes

Étude randomisée prospective en cross over sur cadavre frais. L’ordre des RCP était randomisé et chacune durait 6 min avec un dispositif de MCE méanique (LUCAS 2®). L’ICO était de 15L/min. La RCP-S était constituée d’une ventilation en pression positive intermittente (VPPI) au masque avec un ballon et un MCE avec un rapport 30/2. Après une pose d’une gastrostomie reliée à une poche de 2000 mL, le volume de gaz gastrique était mesuré après chaque intervention. Les pressions intratrachéales et intramasques étaient mesurées en continu avec un moniteur (life pack 15®). Les résultats sont présentés comme des moyennes±déviations standard. Les analyses statistiques ont été réalisées par un test t de Student apparié.

Résultats

Huit cadavres ont été inclus. Un cadavre non ventilable a été exclu. Le volume envoyé dans l’estomac avec la RCP-MCEC-ICO (221±130 mL) était significativement plus faible qu’avec la RCP-S (5401±2208 mL ; p=0,001). Aucune différence n’a été retrouvée entre les pressions intratrachéales (4,4±1,2 cmH2O) et intramasques (4±0,8 ; p=0,45) lors de la RCP-MCEC-ICO.

Discussion

Cette étude sur cadavre a montré que la RCP-MCEC-ICO envoie moins de gaz dans l’estomac que la RCP-S, tout en créant une pression trachéale suffisante pour oxygéner l’organisme. Ces résultats permettent la poursuite des investigations sur le sujet.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A48 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence et pronostic des arrêts cardiaques intra-hospitaliers chez les octogénaires – Étude observationnelle
  • G. Buzançais, P. Burtin, J.-Y. M. Bigeon, C. Halchini, C. Charpentier, M. Barral, P. Courant
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de la synergie hémodynamique entre une valve d’impédance inspiratoire et le système LUCAS (Lund University Cardiopulmonary Assist System)
  • N. Segal, T.-R. Matsuura, M. Wayne, B. Mahoney, R.-J. Frascone, C. Lick, P. Plaisance, D. Yannopoulos

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.