Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement par Poloxamer 188, postconditionnement ischémique et sévoflurane au début de la réanimation cardiopulmonaire après 17 minutes d’arrêt cardiaque non traitée pour améliorer la survie et la fonction des organes vitaux - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.086 
N. Segal 1, , M. Sarraf 2, T.-R. Matsuura 3, J.-A. Bartos 2, S.-T. Youngquist 4, E.-M. Houang 5, E.-C. Caldwel 2, B.-B. Lance 6, K.-G. Lurie 2, F.-S. Bates 7, J.-M. Metzger 5, P. Plaisance 1, D. Yannopoulos 2
1 Service des Urgences, Hôpital Lariboisière, Paris, France 
2 Department of Cardiology, University of Minnesota, Minneapolis, États-Unis 
3 Department of Integrative Biology and Physiology, University of Minnesota, Paris, France 
4 Department of Emergency of Medicine, University of Utah, Salt Lake City 
5 Department of Integrative Biology and Physiology, University of Minnesota, Minneapolis 
6 Department of Emergency of Medicine, University of Pennsylvania, Philadelphia 
7 Department of Chemical Engineering and Material Sciences, University of Minnesota, Minneapolis, États-Unis 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La récupération cérébrale était considérée comme impossible après 12min d’ischémie globale jusqu’à récemment. Le Poloxamer 188 (P188) est un tensioactif synthétique connue pour minimiser les lésions de reperfusion. Il a été montré que le postconditionnement ischémique (PCI) et le sévoflurane (SEV) réduisent les lésions de reperfusion secondaires à un arrêt cardiaque. Nous émettons l’hypothèse qu’une thérapie multiple (M-RCP) avec la combinaison de P188, PCI et SEV au début de la réanimation cardiorespiratoire (RCP) améliore l’hémodynamique durant la RCP, réduit la dysfonction ventriculaire post-réanimation, améliore la survie sans séquelle neurologique à 24 h et réduit les dommages des organes vitaux après un arrêt cardiaque prolongé dans un modèle porcin.

Matériel et méthodes

Après une fibrillation ventriculaire (FV) de 15 min, une RCP standard a été réalisée chez les animaux témoins (n=8) et comparée aux animaux du groupe M-RCP (n-13) qui ont subi une VF non traitée 17 min. La M-RCP était constituée : a) P188 : bolus IV (250 mg/kg) au début de la RCP suivie d’une perfusion de 250 mg/kg de P188 en 4 h après le retour à une circulation spontanée (RACS), b) PCI : réanimation cardiopulmonaire avec compression décompression active, valve d’impédance inspiratoire pendant 20 s, puis 20 s de pause pendant 3cycles et c) SEV : insufflation de SEV 2 % pendant les 3 premières min. L’adrénaline (0,5 mg) a été utilisée chez tous les animaux. La survie et le score de catégorie de performance cérébrale (CPC) ont été évalués à 24 h. La Troponine, CK-MB, créatinine et fonction hépatique ont été évaluées à 4 h. Un test exact de Fischer et un test t non apparié ont été utilisés pour l’analyse statistique.

Résultats

L’hémodynamique est amélioré durant la M-RCP (Fig. 1) durant la RCP. Tous les animaux atteints ont eu un RACS. La FEVG était amélioré (63±13 à 1h, 61±8 à 4h) vs témoins (38±12 à 1h, 36±18 à 4h) (p<0,001). La survie à 24 h était de 5/8 et 11/13 pour le groupe témoin vs. la M-RCP (p=0,3). La survie avec une bonne fonction neurologique (CPC 1 et 2) était plus élevée avec la M-RCP à 24 h (7/13 contre 0/8, p<0,001) et 48 h (6/13 contre 0/8, p<0,001). La Troponine I (13±12 vs. 31±34, p0,05), CK-MB (26±19 vs. 36±23, p0,05), et les ASAT (129±86 vs. 253±177, p0,05) à 4heures ont été en faveur de la M-RCP. Il n’a pas été retrouvé de différence pour la créatinine, la PAL et l’albumine (Fig. 1).

Discussion

Une thérapie multiple qui cible les lésions de reperfusion au niveau des membranes mitochondriale et cellulaire améliore les paramètres hémodynamiques au cours de RCP et facilite la réanimation cérébrale, cardiaque et des organes vitaux après un arrêt cardiaque non traitée prolongée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A49 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de la synergie hémodynamique entre une valve d’impédance inspiratoire et le système LUCAS (Lund University Cardiopulmonary Assist System)
  • N. Segal, T.-R. Matsuura, M. Wayne, B. Mahoney, R.-J. Frascone, C. Lick, P. Plaisance, D. Yannopoulos
| Article suivant Article suivant
  • Étude de la cinétique de réchauffement de solutés cristalloïdes refroidis en laboratoire : quelles conséquences pour nos protocoles d’hypothermie thérapeutique ?
  • A. Mendibil, D. Jost, D. Garcia, A. Thiry, P. Dang Minh, B. Frattini, O. Maurin, S. Margerin, J.-P. Tourtier, L. Domanski

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.