Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse des facteurs de l’hémostase associés à la survenue de saignement postopératoire suite à la chirurgie de l’hernie inguinale chez le nourrisson - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.099 
M. Bensalah 1, , O. Arslan 1, J. Hilly 1, D. Michelet 1, A. Bonnard 2, Y. Nivoche 1, S. Dahmani 1
1 DAR, hôpital Robert-Debré, Paris, France 
2 Chirurgie digestive, hôpital Robert-Debré, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La préparation de la chirurgie du nourrisson comporte un bilan d’hémostase. Son interprétation est délicate et pose des difficultés aux praticiens. En effet, la maturation de la cascade de coagulation et l’équilibre entre facteurs procoagulants (explorés en routine) et anticoagulants (non explorés en routine) aboutissent à des interprétations fausses d’anomalies de la coagulation. L’objectif de cette étude est l’analyse des facteurs du bilan d’hémostase potentiellement associés à la survenue de saignement après chirurgie de l’hernie inguinale chez le nourrisson.

Patients et méthodes

Après accord du comité d’éthique local, nous avons inclus rétrospectivement les nourrisons < 6mois opérés pour hernie inguinale et ne présentant pas d’anomalies constitutionnelle de l’hémostase (confirmée par un biologiste qualifié). Les données recueillies sont: âge, âge gestationnel, âge corrigé, sexe, poids, bilan d’hémostase (TP, TCA, fibrinogène TCK et facteurs de coagulation) et survenue de complications hémorragiques postopératoires (systématiquement notées): saignement à l’examen du pansement ou reprise hémorragique durant les premières 24h postopératoires. L’analyse statistique est faite par test de Mann/Whitney et par courbe ROC avec étude de la Gray-zone.

Résultats

Cent vingt-deux patients sont inclus. L’âge moyen est de 8±3 semaines et l’âge corrigé de 43±5 semaines. Au total, 24 patients ont présenté des complications hémorragiques mineures de type saignement de la cicatrice dont 22 en SSPI. Aucun n’a nécessité de reprise chirurgicale. L’analyse des facteurs trouve que le taux de fibrinogène et du facteur X sont significativement plus bas dans le groupe de patients symptomatiques. Aucune autre différence n’est trouvée. En analyse par courbe ROC, l’aire de la courbe pour le fibrinogène est de 0,66 [IC 95 % : 0,54–0,79]. Les valeurs seuils définissant un risque de saignement>90% et un risque de non-saignement>90 % est respectivement de < 2,3g/L et de > 3,4g/L. Concernant le facteur X, l’aire de la courbe est de 0,61 [IC 95 % : 0,6–0,83]. Les valeurs seuils définissant un risque de saignement>90 % et un risque de non-saignement>90 % est respectivement de < 57 % et de > 74 %.

Discussion

Notre série montre 2 facteurs statistiquement associés à la survenue de saignement postopératoire: le fibrinogène et le facteur X. Bien qu’une confirmation soit nécessaire avant de conclure de manière formelle, cette étude est intéressante puisqu’elle est à notre connaissance la première qui observe une association entre taux de fibrinogène et survenue d’événements hémorragiques post-opératoires dans cette population. Elle est également en accord avec les précédentes études montrant le rôle important de ces deux facteurs dans la survenue de complications hémorragiques en situation de déficit [1]. Pour ces deux facteurs, les normes reconnues comme « normales » sont plus basses (> 0,5g/L pour le fibrinogène et>20 % pour le facteur X). Les résultats de notre étude montrent des taux relativement plus élevés pour éviter la complication hémorragique. Elle pose donc la question des valeurs à prendre en compte en cas de chirurgie d’hernie inguinale chez le nourrisson.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A57 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le garrot en pédiatrie : baisser la pression… sans augmenter celle du chirurgien !
  • C. Sola, C. Serres, I. Gaudet-Ferrand, M. Maniora, A. Marie, O. Raux, X. Capdevila, C. Dadure
| Article suivant Article suivant
  • Évolution du taux d’hémoglobine en postopératoire de chirurgie de craniosténose : impact potentiel sur l’objectif transfusionnel et la surveillance biologique postopératoire ?
  • A. Bellon, R. Silve, F.-P. Desgranges, B. Cogniat, S. Burgal, A. Szathmari, C. Mottolese, D. Chassard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.