Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le Cell-Saver permet-il la diminution de la transfusion homologue au cours de la chirurgie de la scoliose pédiatrique ? - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.101 
H. harkouk 1, , C. dupuis 1, B. ilharebborde 2, K. mazda 2, C. vidal 2, J. hilly 1, D. michelet 1, Y. nivoche 1, S. dahmani 1
1 Anesthésie, hôpital Robert-Debré, Paris, France 
2 Orthopédie, hôpital Robert-Debré, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La récupération intraopératoire de sang (Cell-Saver: CS) est largement utilisée comme moyen d’épargne sanguine au cours de la chirurgie hémorragique et particulièrement au cours de la chirurgie de la scoliose pédiatrique. La généralisation de l’utilisation de l’érythropoïétine et des antifibrinolytiques a diminué la transfusion homologue et pourrait diminuer le recours au CS [1]. L’objectif de cette étude était d’apprécier l’apport du CS dans la diminution de la transfusion homologue et les caractéristiques des patients cibles de cette réduction.

Patients et méthodes

Après accord du comité d’éthique, une analyse prospective des données de patients pédiatriques opérés d’une scoliose sur une durée d’un an a été réalisée dans notre établissement. Le protocole local d’épargne sanguine par érythropoïétine et antifibrinolytiques ainsi que les seuils standardisés de transfusion ont été respectés pour tous les patients inclus. Le CS était systématiquement mis en place et utilisé si un culot de récupération était obtenu. Les données démographiques, les caractéristiques des interventions, les hémoglobines préopératoires et à 24heures (j1) ont été analysées. L’estimation du taux d’hémoglobine théorique en l’absence de CS a été réalisée ainsi qu’une comparaison aux seuils de transfusions de notre protocole. La détermination des facteurs prédictifs de cette prévention a été effectuée par une analyse univariée (X2, test exact de Fisher ou Mann-Whitney) et multivariée (régression logistique). Les données étaient exprimées en moyenne±écart-type ou en pourcentage.

Résultats

Cent vingt-trois patients ont été inclus dans cette analyse. L’âge était de 15±3ans, 10 % des patients étaient porteurs de scoliose neuromusculaire. L’hémoglobine préopératoire était en moyenne de 14,7±1,3g/dL et de 10,8±1,2g/dL à 24heures postopératoire. Seize pour cent des patients bénéficiaient d’une transfusion homologue, 42 patients bénéficiaient de l’utilisation du CS dont 13 avec un bénéfice théorique sur la réduction de la transfusion homologue. A l’analyse multivariée seul le facteur scoliose neuromusculaire prédisait un bénéfice du CS sur la réduction de la transfusion homologue (odds ratio=80 [intervalle de confiance à 95 % : 15 à 415], p<0,0001). L’aire sous la courbe (ASC) ROC était de 0,7 [IC 95 % : 0,5 à 1]. Quatre-vingt-dix-sept pour cent des patients sans bénéfice du CS et 70 % avec bénéfice du CS ont été correctement classés. La cohorte de validation utilisant 25 patients supplémentaires à montré une ASC ROC de 0,9 [IC 95 % : 0,65–1]. Dans cette cohorte 95 % des patients sans bénéfice du CS et 80 % avec bénéfice du CS ont été correctement classés.

Discussion

Dans cette étude, le CS permet une épargne de sang homologue dans 31 % des cas utilisés. À partir du modèle proposé, les scolioses neuromusculaires semblent bénéficier de l’apport du CS pour diminuer la transfusion homologue. Ce modèle permet une bonne prédictivité de l’absence de bénéfice théorique à l’utilisation du CS. Une étude randomisée serait nécessaire pour confirmer les résultats de cette étude et permettrait de juger de l’impact économique de l’utilisation du CS au cours de la chirurgie de la scoliose pédiatrique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A58 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution du taux d’hémoglobine en postopératoire de chirurgie de craniosténose : impact potentiel sur l’objectif transfusionnel et la surveillance biologique postopératoire ?
  • A. Bellon, R. Silve, F.-P. Desgranges, B. Cogniat, S. Burgal, A. Szathmari, C. Mottolese, D. Chassard
| Article suivant Article suivant
  • Prédiction transfusionnelle au cours de la chirurgie de la scoliose pédiatrique après mise en place d’un protocole d’épargne transfusionnelle par érythropoïétine et antifibrinolytiques
  • C. Dupuis, J. Sayegh, D. Michelet, J. Hilly, M. Maesani, C. Vidal, B. Ilharreborde, K. Mazda, S. Dahmani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.