Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation des pertes sanguines peropératoires lors de neurochirurgies intracérébrales par craniotomie chez l’enfant : faut-il se fier à l’aspiration chirurgicale ? - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.103 
C. Faulcon 1, , F.-P. Desgranges 1, O. Vassal 1, A. Mahr 1, S. Burgal 1, F. Dailler 2, C. Mottolese 3, D. Chassard 1
1 Service d’anesthésie pédiatrique, hôpital femme mère enfant 
2 Service d’anesthésie-réanimation 
3 Service de neurochirurgie pédiatrique, hôpital neurologique, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La neurochirurgie intracérébrale est une chirurgie à risque hémorragique [1, 2], requérant une évaluation précise et régulière des pertes sanguines peropératoires. La plupart des études se base sur les pertes sanguines calculées (PSC) pour évaluer le saignement peropératoire [2, 3] lors de chirurgies cranio-cérébrales pédiatriques, en supposant que les pertes sanguines mesurées (PSM) dans l’aspiration chirurgicale sont prises en défaut dans cette indication. Actuellement, il n’existe pas de donnée validée sur la fiabilité des PSM dans l’évaluation du saignement en neurochirurgie intracérébrale pédiatrique. L’objectif de cette étude était de comparer les PSC et les PSM pour l’appréciation du saignement peropératoire en neurochirurgie intracérébrale pédiatrique par craniotomie.

Patients et méthodes

Étude rétrospective réalisée après l’accord du CPP, monocentrique, sur une période de 2ans, incluant les neurochirurgies intracérébrales pédiatriques par craniotomie. Les PSM (volume de sang contenu dans l’aspiration chirurgicale en fin d’intervention) étaient recueillies. Les pertes sanguines étaient également calculées (PSC) selon une formule précédemment décrite [3], à partir de l’hématocrite pré et postopératoire, du poids, de la volémie ajustée à l’âge et du volume et de l’hématocrite des concentrés globulaires administrés en cas de transfusion peropératoire. Une étude de corrélation entre PSC et PSM par coefficient de Spearman, ainsi qu’une analyse de concordance selon la méthode de Bland et Altman, ont été effectuées. p<0.05 était considéré comme significatif. Les pertes sanguines sont exprimées en médiane [espace interquartiles].

Résultats

Quatre-vingt patients âgés de 8±5ans ont été inclus. Les PSM étaient significativement plus faibles que les PSC (4,04 [1,96–7,23] vs 11,34 [7,21–17,45] mL/kg, p<0,0001). Il existait une corrélation faible entre les PSM et les PSC (rho=0,52 [IC 95% 0,34-0,66], p<0,0001). Les PSM sous-estimaient les pertes sanguines peropératoires (biais moyen de -8,0mL/kg) et leur précision était mauvaise (limites d’agrément entre -24,2 et 8,3mL/kg) (Fig. 1).

Discussion

Nos résultats suggèrent que les PSM ne doivent pas être utilisées en pratique clinique pour évaluer les pertes sanguines peropératoires en neurochirurgie intracérébrale pédiatrique par craniotomie, exposant au risque de sous-estimation du saignement et de retard transfusionnel. Cette étude encourage la mesure régulière du taux d’hémoglobine peropératoire en chirurgie intracrânienne chez l’enfant, l’évaluation précise des pertes sanguines réparties dans les compresses chirurgicales et le champ opératoire pendant l’acte chirurgical, ainsi que l’utilisation peropératoire d’outils fiables de monitorage continu du taux d’hémoglobine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A59-A60 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prédiction transfusionnelle au cours de la chirurgie de la scoliose pédiatrique après mise en place d’un protocole d’épargne transfusionnelle par érythropoïétine et antifibrinolytiques
  • C. Dupuis, J. Sayegh, D. Michelet, J. Hilly, M. Maesani, C. Vidal, B. Ilharreborde, K. Mazda, S. Dahmani
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de l’utilisation d’un circuit respiratoire de petit calibre chez l’enfant de plus de 20 kg
  • J. Salomon, N. Nardi, C. Ecoffey, E. Wodey

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.