Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge médico-chirurgicale des hémorragies du post-partum dans une maternité de niveau 2b en 2013 - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.018 
L. Didier 1, , C. Ferrier 1, L. Janin 1, L. Ferlay 2, B. Lensel 2, P. Hugot 2, M. Cattenoz 2, T. Lieutaud 2
1 Anesthésie 
2 CH de Bourg en Bresse, Bourg en Bresse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’hémorragie du post-partum (HPP) est une cause majeure de mortalité maternelle dont la prise en charge se doit d’être rapide. Les causes principales sont l’atonie ou la rétention utérine (A), les plaies cervicovaginales (PCV) et les causes multiples (MULT). Cette étude avait pour but de comparer nos pratiques avec celles recommandées par la profession et celles observées dans la région.

Matériel et méthodes

Tous les dossiers de femmes ayant eu un accouchement par voie basse (AVB) ou césarienne (CESAR) et pour lesquelles un saignement de plus de 500 ou 1000mL respectivement était mentionné dans le cahier de la salle d’accouchement (csdacc), ont été revus dans une maternité niveau 2b du 1/1/13 au 31/12/13. Les dossiers obstétricaux, d’anesthésie, et le dossier informatique médical ont été explorés à la recherche des causes, de la réalisation d’un geste, de l’administration de facteurs procoagulants (PCC), de fibrinogènes (CLOT), ou de produits sanguins (CGR, PFC, PLQ). L’HPP sérieuse était définie par le recours à la sulprostone (SULP), l’HPP grave par le recours à la transfusion d’au moins deux produits sanguins différents. La transfusion (CGR, PFC, PLQ, Clottafact®), les traitements pharmacologiques (SULP, d’acide tranexamique [ATX]), chirurgicaux (endovaginaux, endo-utérins, reprise), radiologiques, leurs modalités et leurs délais ainsi que l’implication de l’équipe d’anesthésie, étaient renseignés à partir de l’heure de l’accouchement. Les données de l’ensemble des accouchements et d’HPP graves dans le centre ainsi que dans le réseau AURORE sont fournies à titre comparatif. Des comparaisons statistiques entre les groupes AVB et CESAR, par Anova ou Chi2 étaient réalisées (* : p<0,05 significatif) (Fig. 1).

Résultats

Parmi les 2171 parturientes, 127 dossiers (5,7 %) ont été analysés parmi lesquels 47 (2,1 %) et 10 (0,45 %) ont été considérés comme HPP confirmées, sérieuses ou graves. Les causes d’HPP étaient identifiables dans 72 % des cas. Les causes d’HPP d’origine endo-utérines étaient les plus fréquentes (66 % à 77 %) selon la gravité. Les causes obstétricales ne préjugent pas de la gravité de l’HPP. L’implication de l’équipe d’anesthésie et la transfusion augmentent avec la sévérité de l’HPP de même que les délais de prise en charge au diagnostic, à l’administration de SULP et à la chirurgie. L’ATX est peu utilisé. Le recours à un ballon de Bakri est peu efficace pour éviter l’embolisation.

Discussion

Il existe des marges de progression dans la prise en charge des HPP dans une maternité de niveau 2b sur les délais de diagnostic et de prise en charge médico-chirurgicales par rapport aux recommandations de bonnes pratiques. Il apparaît que l’utilisation de l’acide tranexamique est insuffisante dans notre centre et mérite d’être mieux intégrée dans la prise en charge globale des HPP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A6 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des prééclampsies sévères en France : enquête de pratique nationale
  • J. Feugeas, F. Vial, K. Podrez, L. Petry, U. Cubuk, P. Guerci, K. Hosseini, H. Bouaziz
| Article suivant Article suivant
  • La toxicité systémique des anesthésiques locaux peut-elle être prévenue par l’Intralipide® ? Une étude pharmacocinétique
  • P. Dureau, B. Charbit, D. Benhamou, J.-X. Mazoit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.